baliste veuf

Nom scientifique Melichthys vidua
Descripteur Richardson
Année description 1845
Statut IUCN NE
Famille Balistidae
Genre Melichthys
Melichthys vidua Melichthys vidua

Introduction

Pseudobalistes fuscus, communément appelé « baliste veuf » ou « baliste à rides bleues », est un poisson marin tropical appartenant au genre des Pseudobalistes. Il est rencontré dans les récifs coralliens des eaux indo-pacifiques, à une température comprise entre 24 et 28 °C.

Cette espèce n'est pas considérée encore comme vulnérable par l'IUCN mais comme plusieurs autres balistes, ses populations ne cessent de diminuer suite à la pression de la pêche, y compris pour le commerce aquariophile.

Bien que d'ordinaire pacifique, cette espèce devient agressive en période de reproduction, en particulier les femelles qui protègent leur nid.

Qui est-il ?

Le genre Melichthys

Le genre Melichthys compte 3 espèces de poissons tropicaux de la famille des Balistidae. Bien que deux espèces ne soient pas évaluées, il semble que les populations de Melichthys ne soient pas menacées.

La taille moyenne des poissons de ce genre est de 30 à 40 cm. La forme des Melichthys est typique du genre avec les nageoires anale et dorsale très développées et servant à la locomotion. Le régime alimentaire est omnivore.

Les poissons de ce genre vivent en solitaire ou en groupe éparse selon l'espèce, on les retrouve le plus souvent nageant proche du fond aux alentour de 30 m. Les espèces sont gonochoriques, la reproduction a lieu en pleine eau et les larves sont pélagiques.

Seule l'espèce M. vidua est régulièrement proposée sur le marché aquariophile. Cependant, la taille adulte de cette espèce ne convient pas aux aquariums moyens.

Morphologie

  • Taille moyenne
    30 cm
  • Taille maximale
    40 cm
  • Taille moyenne
    30 cm
  • Taille maximale
    40 cm

Comment reconnaître le baliste veuf ?

Le baliste à rides bleues possède un corps ovale et latéralement compressé, la peau est couverte de grandes et petites écailles qui forment un cluster.

Trois nageoires dorsales sont présentes, la première est longue et pointue. La première épine dorsale est formée de trois rayons épineux, le premier pouvant être bloqué en position verticale tandis que le deuxième bloque ce dernier. Ce mécanisme est utilisé comme moyen de dissuasion pour ses prédateurs. Il peut également être utilisé pour trouver refuge dans une cavité. Une fois à l'intérieur, le baliste déplie sa nageoire pour être protégé des courants.

Ce baliste présente des changements de coloration lors de son développement. Les juvéniles de moins de 5 cm sont bronzes avec des motifs foncées et de nombreuses lignes ondulées sombres sur le corps. Les juvéniles plus gros perdent les motifs sombres et se couvrent de lignes bleues brillantes qui deviennent de plus en plus interconnectées avec la croissance.

Finalement, les adultes présentent une coloration bleu foncé avec des points jaunes. Les nageoires pectorales, dorsales, anales et caudales sont dans les mêmes tons avec des marges jaunes. Parfois il peut être confondu avec un autre baliste bleu, Odonus niger, mais ce dernier est plus petit et de forme élancée.

Différences entre mâles et femelles

Les mâles sont plus gros que les femelles.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

Les adultes nagent le long du fond des récifs, généralement en solitaires. Les juvéniles préfèrent les eaux moins profondes.

Ce baliste est principalement alguivore et détritivore mais c'est aussi un chasseur d'oursins, de crustacés, de mollusques et même de petits poissons. Une fois la nuit tombée, ces animaux dorment dans les fissures et les cavités.

Comme chez autres balistes, cette espèce défend son territoire en période de reproduction et devient agressive.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Ce poisson est ovipare. Le mâle creuse un nid dans le sable avec des jets d'eau jetés par la bouche, puis la femelle dépose les œufs. Les balistes protègent la ponte et apportent des soins, en retirant par exemple les œufs non fécondés. Les juvéniles sont pélagiques. Ils restent à la surface, camouflés dans des algues brunes de type sargasse.

Risques pour l'Homme

  • Venimeux
    Non
  • Morsure
    Oui

Les balistes sont des poissons caractériels, en particulier en période de reproduction. Il n'hésite pas à s'attaquer à des baigneurs qui s'approcheraient de leur nid. Contrairement aux vives, raies et rascasses, ce poisson n'est pas venimeux et se cantonne à de petites morsures, à l'image des grands piranhas. Il est moins virulent que son cousin tropical le baliste titan.

Les morsures et petits coups sont sans danger pour les baigneurs, mais peuvent se révéler problématiques lors de plongées. En effet, il est arrivé que des balistes cassent les masques de plongeurs aguerris à des profondeurs importantes. De plus, les balistes défendent un territoire conique à partir de leur nid, à la verticale. Ainsi, remonter droit au-dessus d'un nid n'arrête pas le baliste dans son attaque. Il est nécessaire au contraire de s'éloigner sur le côté.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

L'espèce est présente de la mer Rouge à l'Afrique du Sud et jusqu'à la Polynésie française. La zone Nord est délimitée par la mer du Japon et la zone Sud par l'Australie et la Nouvelle-Calédonie.

Comme les autres balistes, il est aujourd'hui menacé par la surpêche sur une large partie de leur aire. Dans plusieurs régions, ces poissons sont encore capturés avant d'avoir eu le temps de se reproduire.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    25 - 29 °C
  • Profondeur
    60 - 0 m

Présentation du biotope

Les grands spécimens sont principalement observés entre 30 et 50 mètres de profondeur, dans les lagons peu profonds et les récifs. Il est possible qu'il se soit raréfié à plus faible profondeur à cause de la pêche. Les jeunes sont observés à des profondeurs moindres, proche des récifs.

Tous apprécient les zones sablonneuses proches des coraux et des rochers.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Silvia Gomez

Silvia Gomez

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Adrien Falzon

Adrien Falzon

Références bibliographiques

The complete mitochondrial genome of the yellow-spotted triggerfish (Pseudobalistes fuscus) - Kai Zhang, Xinxin You, Junmin Xu & Qiong Shi - - 2016.

Taxonomic review of the genera Balistoides, Pseudobalistes and Parabalistes of the family Balistidae with redescription of species occurring in Indian Seas - SATISH SAHAYAK, K. K. JOSHI* AND V. SRIRAMACHANDRA MURTY* - J. Fish Biol. - 2014.

Hypocreadium toombo n. sp. (Digenea: Lepocreadiidae) in the yellow-spotted triggerfish Pseudobalistes fuscus - RODNEY A. BRAY & JEAN-LOU JUSTINE - ZOOTAXA - 2006.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 01/07/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}