Tetraodon lineatus

Nom scientifique Tetraodon lineatus
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN LC
Famille Tetraodontidae
Genre Tetraodon
Tetraodon lineatus Tetraodon lineatus

Introduction

Tetraodon lineatus est un poisson vivant en eau douce et eau saumâtre originaire d'Afrique.

Qui est-il ?

Le genre Tetraodon

Les espèces du genre Tetraodon sont communément appelées tétraodons ou tétrodons.

Le terme Tetraodon provient du grec ancien terra signifiant "quatre" et odous, "les dents". Ainsi, toutes les espèces de ce genre possèdent quatre dents. Couplé à une solide mâchoire, ces poissons sont capables de briser la carapace de crustacés et de gastéropodes. Les dents ont la particularité de pousser continuellement. Les aquariophiles ne leur fournissant pas une nourriture appropriée voient souvent les dents de leurs poissons s'allonger au point que l'animal ne puisse plus se nourrir.

Les Tetraodon font partie de la famille des Tetraodontidae qui se différencie de la famille des Diodontidae par l'absence de piquant. Comme tous les poissons de l'ordre des Tetraodontiforme, les espèces du genre Tetraodon sont capables de se gonfler. C'est aussi dans ce genre que l'on trouve l'espèce de vertébré possédant le plus petit génome connu (Dichotomyctere nigroviridis). La plupart des Tetraodontiforme sont toxiques (TTX).

Autrefois, la plupart des poissons-ballons d'eau douce et d'eau saumâtre étaient classifiées dans le genre Tetraodon. Cependant, aujourd'hui, des études ont fait apparaître des subtilités menant à la description de nouveaux genre comme Dichotomyctere. Le genre comprend encore aujourd'hui des espèces vivant dans des milieux très différents et pourrait évoluer ces prochaines années. Certains tétrodons vivent en exclusivement en eau douce, d'autres en eau douce et saumâtre, d'autres encore exclusivement en eau de mer.

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    40 cm
  • Taille maximale
    46 cm
  • Longévité
    12 ans
  • Motif
    rayures diagonales
  • Type
  • Taille moyenne
    40 cm
  • Taille maximale
    46 cm
  • Longévité
    12 ans
  • Motif
    rayures diagonales

Comment reconnaître Tetraodon lineatus ?

Cette espèce appartient au groupe des poissons-ballons ou poissons-globes. Ces poissons sont surnommés ainsi car ils ont la capacité de se gonfler lorsqu'ils se sentent menacés.

Pour réaliser ce gonflement, ils avalent de l'eau et remplissent leur estomac jusqu'à plus que doubler de volume. Ceci est rendu possible grâce à leur peau extensible. Ce subterfuge les font paraître beaucoup plus impressionnants aux yeux de leurs prédateurs. Ils sont également bien plus compliqués à avaler. Ce changement de forme devient un inconvénient pour ces poissons qui, une fois gonflés, ne peuvent quasiment plus se déplacer.

Tetraodon lineatus mesure entre 40 et 46 cm. Ce poisson est bicolore avec un corps majoritairement jaune et marron. Il possède également des rayures diagonales de couleur jaune.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    carnivore
  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

Tetraodon lineatus est un poisson solitaire qui réside naturellement à mi-profondeur et à proximité du fond. C'est une espèce carnivore au tempérament plutôt calme.

Bien que Tetraodon lineatus soit non territorial, il peut montrer des signes d'agressivité envers d'autres espèces ainsi qu'envers ses congénères .  

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 26 °C
  • pH (acidité)
    7 - 8
  • gh (dureté)
    6 - 10
  • Courant
    Modéré

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent Tetraodon lineatus à une profondeur comprise entre 0m et 10m. Il n’est cependant pas impossible de retrouver cette espèce à d’autres profondeurs.

Cet animal évolue dans des zones caractérisées par une forte présence de végétaux (plantes aquatiques et palustres, matières organiques en décomposition, branches...).

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    450 litres
  • Population min
    non renseigné
  • Température
    24 - 26 °C
  • pH (acidité)
    7 - 8

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    très difficile
  • Comportement
    peu agressif

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Tetraodon lineatus est une espèce dont la maintenance est plutôt reservée à des aquariophiles avertis. Elle ne pourra être réalisée avec succès qu'en effectuant un minimum de travail de documentation. Les conditions particulières d'élevage peuvent facilement entraîner la mort de l'espèce ou d'autres animaux.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Tetraodon lineatus est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 24 °C et 26 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 29°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de maintenir cette espèce dans un volume minimum de 450 litres.

L'espèce apprécie un environnement particulièrement riche en végétation. L'ajout de plantes offrira de nombreuses cachettes utiles pour le repos. Ces zones sont également favorables à une éventuelle reproduction dans l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Tetraodon lineatus est carnivore.

Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Il convient de ne pas trop nourrir vos pensionnaires pour éviter de polluer l'eau. Pour la plupart des espèces, il est préférable de donner quelques petites portions chaque jour plutôt qu'un unique repas trop copieux.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Non

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 08/12/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}