crabe vampire

Nom scientifique Geosesarma dennerle
Type crabe nain
Descripteur K. L. Ng1, D. Schubart & C. Lukhaup
Année description 2015
Genre Geosesarma
Geosesarma dennerle Geosesarma dennerle

Introduction

Ce crabe a commencé à être connu du monde aquariophile en 2006. Initialement appelée Geosesarma sp. « Vampire », son origine géographique est restée floue durant plusieurs années. Officiellement décrit en 2015, il a pris le nom de Geosarma dennerle suite à la participation publique de l'entreprise Dennerle dans les recherches. Jusqu'à 2011, plusieurs espèces de la région étaient exportées sous la même dénomination.

Qui est-il ?

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    2 cm
  • Taille maximale
    2.2 cm
  • Taille moyenne
    2 cm
  • Taille maximale
    2.2 cm

Description

Le corps de cette espèce est généralement de couleur violette. Les yeux sont oranges ou jaunes.

Les variétés Geosesarma sp. «Bleu» et Geosesarma «bicolor Krakatau-Vampirkrabbesemble» semblent appartenir à la même espèce.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en petit groupes
  • territorialité
    Oui
  • Venimeux
    Non
  • Mode de vie
    Nocturne

Ces petits crabes nocturnes vivent parmi la végétation dense, sous et entre les rochers. Ils se rencontrent à proximité des ruisseau, et peuvent parfois creuser des terriers dans les sols meubles.

Ils sont surtout terrestres et se nourrissent de petits insectes, comme des sauterelles, ainsi que de larves de divers animaux. Leur rôle écologique est non négligeable. En effet, ils participent à l'assainissement de leur milieu en recyclant les nutriments des végétaux en décomposition.

Les populations du crabe vampire sont localisées et ont durement souffert de son excès de notoriété. L'espèce, peu méfiante, habite un ruisseau de forêt tropicale de Java. Elle est aujourd'hui menacée dans son milieu naturel. La reproduction en captivité étant maîtrisée, nous vous recommandons d'être vigilent sur la provenance de ce crabe lors d'une éventuelle acquisition.

Principalement carnivore, ce mini-prédateur surprend par la rapidité avec laquelle il peut chasser insectes et larves croisant sa route.

Amphibie

Etant amphibien, il est équipé pour pouvoir sortir régulièrement de l'eau. Lorqu'il est en extérieur, il n'utilise pas l'oxygène de l'air mais celui gardé en réserve dans les cavités où se trouvent ses branchies.

Mode de reproduction

Les femelles espèce incubent leurs œufs sous leur abdomen.

Ce crabe peut se passer de l'eau pour vivre et son mode de reproduction ne dépend pas des paramètres des eaux voisines.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

L'espèce est endémique à l'île de Java en Indonésie. Selon les pêcheurs locaux, les populations de cette espèce et du Geosesarma hagen ont régulièrement diminué au fil des ans. La poursuite de la collecte de ces crabes pour le commerce aquariophile n'est pas une pratique durable et pourrait entraîner à terme leur disparition.

Avec sa notoriété grandissante, un plan de gestion de sa conservation devraient être mis en place.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    20 - 26 °C

Présentation du biotope

Le crabe vampire réside naturellement dans une eau acide. L'acidification de l'eau provient de la décomposition des végétaux. Ce phénomène modifie la couleur de l'eau qui a tendance à se brunir. Dans certaines zones particulièrement riches en matières organiques, l'eau devient tellement teintée qu'on la caractérise d'eau noire.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    40 litres
  • Population min
    3 individus
  • Température
    20 - 26 °C

Caractéristiques

  • Type de maintenance
    Aquaterrarium
  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Disponibilité
    occasionel
  • Comportement
    peu agressif
  • Robustesse
    tolérant
  • Environnement
    eau douce
  • Reproduction
    eau douce

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce assez fragile est généralement disponible dans le commerce spécialisé ou auprès des clubs aquariophiles. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le crabe vampire est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 20 °C et 26 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 29°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

Veillez à bien vous renseigner sur l'origine des individus que vous pourriez acquérir. Les populations sauvages sont aujourd'hui menacées par le commerce aquariophile.

En raison de leur état de fragilité lors de la mue, tous les crustacés ont besoin d'un environnement fourni en cachettes (racines, galets, feuilles, plantes...) pour s'abriter en cas de danger.

Il convient de maintenir ce crabe en aquaterrarium spécifique. Une quarantaine litres est amplement suffisant pour envisager l'élevage d'un petit groupe. L'associer à d'autres espèces n'est pas fondamentalement impossible mais un travail de documentation est nécessaire pour la constitution de la population. Ce crabe peut passer une partie de son temps dans des terriers. Il est recommandé de prévoir une épaisseur de substrat conséquente pour qu'il puisse construire son refuge.

Cette espèce passe la majeure partie de sa vie à l'extérieur de l'eau. Elle devra être élevée dans un milieu réparti entre 75% terre et 25% d'eau. Il est à préciser que cette espèce ne doit pas cohabiter avec des crustacés ou poissons de grande taille car elle deviendrait de fait une proie de prédilection. De plus, si vous souhaitez réaliser sa reproduction, il est préférable de l'élever dans un aquarium spécifique.

Ce crabe n'est pas très avenant avec ces voisins. Il possède un territoire défini qu'il n'hésitera pas à défendre en cas de visites inopportunes. Il est susceptible de s'attaquer à d'autres invertébrés et à des voisins de taille comparable ou inférieure. Pour ces raisons, en cas de tentatives de cohabitation, nous vous recommandons d'offrir un aquarium spacieux à ses occupants. Il sera également nécessaire de ne pas mélanger plusieurs espèces dans une même zone de vie.

Attention à la cohabitation entre mâles. Cette espèce ne doit pas cohabiter avec d'autres crabes, en particulier d'autres membres du genre Geosesarma.

Conseils pour la maintenance en eau acide

Le crabe vampire vivant naturellement dans une eau acide, généralement en eau "noire" ou "tamisée", la mise en place d'une filtration sur tourbe est idéale pour son équilibre. L'ajout de feuilles en décomposition et de fruits d'aulnes peut sensiblement améliorer ses conditions de maintien en augmentant naturellement l'acidité de l'eau.

Conseils pour l'alimentation

Le crabe vampire est omnivore à tendance carnivore.

Il convient de ne pas trop nourrir vos pensionnaires pour éviter de polluer l'eau. Pour un spécimen adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

Les femelles possèdent un abdomen plus large que les mâle, sous lequel elles incubent les œufs. La fréquence de ponte est d'environ six mois. Lors de l'éclosion, une cinquantaine de petits crabes trouvent refuge dans le décors. Le cannibalisme semble absent.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Apprendre en s'amusant

S'immerger dans le milieu

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 03/07/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}