nérite sombre

Nom scientifique Neritina pulligera
Descripteur Linnaeus
Année description 1767
Statut IUCN LC
Famille Neritidae
Genre Neritina
Neritina pulligera Neritina pulligera

Introduction

Neritina pulligera est un escargot amphidrome qui vit dans les îles du Pacifique. Il avait initialement été répertorié de l'Est de l'Afrique jusqu'à la Polynésie française. Cependant, une étude publiée en 2017 semble montrer que les populations africaines correspondent à d'autres espèces proches.

Cet escargot est régulièrement rencontré dans le commerce aquariophile car il se nourrit principalement d'algues.

Qui est-il ?

Le genre Neritina

En 2021, le genre Neritina regroupe environ 200 espèces. Ces dernières appartiennent à l'une des plus anciennes familles de gastéropodes : les nérites (Neritidae). Les nérites se trouvent dans tous les milieux aquatiques mais les Neritina adultes vivent en eau saumâtre ou en eau douce.

Comme les Clithon, auparavant classés parmi les Neritina, ces escargots sont amphidromes. Les adultes vivent en rivière et dans les estuaires où ils pondent des œufs. À leur naissance, les larves sont emportées par le courant jusqu'à la mer. Elles y terminent leur développement en se nourrissant d'organismes microscopiques puis les jeunes nérites remontent peupler les eaux douces. Tous ces escargots sont des descendants de formes marines qui ont colonisé les habitats de cours d'eau des îles et côtes tropicales.

Les escargots Neritina sont présents de l'Afrique jusqu'aux îles reculées du Pacifique. Ils ont colonisé des types d'habitat très variés, principalement dans les zones tropicales et sub-tropicales. Dans plusieurs îles, ces escargots aquatiques constituent une grande partie de la biomasse. Ils semblent tous être principalement herbivores et se nourrissent de diverses algues qui recouvrent les rochers et les galets.

Ces escargots sont connus pour la diversité de leurs motifs et de leurs formes de coquilles. L'identification est difficile car il existe de grandes disparités entre les individus d'une même espèce. De plus, en fonction de l'environnement, les motifs et couleurs peuvent changer. Encore peu étudiées par endroits, il semblerait que de nombreuses espèces de ce genre ne soient pas encore décrites et soient rattachées de manière approximative à des espèces existantes. De plus, en fonction des auteurs, certains escargots sont classés sous les genres Neripteron, Neritona et Vittina, ou sous le genre Neritina.

Comment le reconnaître ?

  • Type
  • Taille adulte
    2.3 - 3 cm
  • Couleurs
    changeante
  • Mimétisme
    végétaux
  • Type de bouche
    radula
  • Chromatophores
    Non
  • Type
  • Taille adulte
    2.3 - 3 cm
  • Couleurs
    changeante
  • Mimétisme
    végétaux
  • Type de bouche
    radula
  • Chromatophores
    Non

Description

Comme pour les autres Neritina, cette espèce est difficile à identifier formellement. La coquille est généralement sombre et de couleur jaunâtre, bleue, rouge, marron foncé ou noire.

Différences entre mâles et femelles

Contrairement à de nombreux escargots, les Neritina ne sont pas hermaphrodites. Les femelles semblent vivre plus longtemps, et pourraient être plus grandes que les mâles.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • Venimeux
    Non
  • Alimentation
    brouteur

Les adultes se nourrissent de végétaux sur les rochers et les racines immergées. En cas de menace, ils se réfugient dans leur coquille.

Mode de reproduction

Ces escargots sont amphidromes. Les femelles pondent de petits œufs regroupés dans des capsules ovales. Un seul œuf arrive à maturité, les autres serviront de premiers repas au nouveau-né.

Les larves véligères sont emportées par le courant puis se développent en mer. Les jeunes nérites remontent ensuite vivre en eau douce.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Cet escargot est formellement répertorié dans les îles du Pacifique. Il est probablement aussi présent en Malaisie, en Indonésie, dans les zones tropicales d'Australie et en Papouasie. Il a aussi été détecté à Hawaï.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    18 - 30 °C
  • pH (acidité)
    7 - 8.5
  • Courant
    Modéré

Présentation du biotope

Ces escargots se nourrissent dans les zones rocheuses et sur les racines immergées. Ils vivent très près de la surface et peuvent passer de courts instants à l'extérieur de l'eau.

Espèces du même biotope

Magasins partenaires proches

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    80 litres
  • Population min
    1 individus
  • Température
    18 - 30 °C
  • pH (acidité)
    6.8 - 7.2

Caractéristiques

  • Comportement
    pacifique
  • Robustesse
    tolérant

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26 °C dans une eau neutre.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le nérite sombre est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 18 °C et 30 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 33°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. En cas d’usage de l’eau du robinet, vous pouvez utiliser un conditionneur d’eau de type Ecobios du Laboratoire Francodex pour éliminer les substances nocives pour les poissons comme le chlore et l’ammoniaque.

Cohabitation & Environnement

Cet escargot apprécie un environnement riche en végétation. De par son appétit vorace pour les micro-végétaux et les algues, il peut aider à l'équilibre d'un aquarium. Il ne présente aucun problème pour cohabiter avec tout type d'animaux (poissons, crevettes...).

Attention, cet animal est susceptible de sortir de l'aquarium. Il est impératif d'avoir un couvercle pour éviter qu'il ne s'échappe et s'asphyxie en dehors de l'eau.

Les Neritina pulligera disponibles dans le commerce sont tous issus de captures dans le milieu naturel. Le transport et le manque de nourriture adéquate fragilisent les animaux. L'aquarium hôte doit contenir assez d'algues disponibles sans quoi cette espèce mourra rapidement de faim.

Conseils pour l'alimentation

Le nérite sombre est alguivore.

Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Il convient de ne pas trop nourrir vos pensionnaires pour éviter de polluer l'eau. Pour un spécimen adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Non

La reproduction n'est pas réalisable en eau douce.

Ces animaux pourraient vous intéresser

Apprendre en s'amusant

Entretenir son aquarium

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Références bibliographiques

Revision of the species complex 'Neritina pulligera' (Gastropoda, Cyclonetimorpha: Neritidae) using taxonomy and barcoding - Ahmed Abdou - Clara Lord - Gaël Denys - Philippe Keith - VIE ET MILIEU - LIFE AND ENVIRONMENT - 2017.

Taxonomy and Distribution of the Neritidae (Mollusca: Gastropoda) in Singapore - Siong Kiat Tan - Reuben Clements - Zoological Studies - 2008.

Molecular evidences confirm the taxonomic separation of two sympatric congeneric species (Mollusca, Gastropoda, Neritidae, Neritina) - Cristiane Xerez Barroso - João Eduardo Pereira de Freitas - Helena Matthews-Cascon - Luis Ernesto Arruda Bezerra - Tito Monteiro da Cruz Lotufo - ZooKeys - 2020.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 01/01/1970
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}