rascasse volante

Nom scientifique Pterois volitans
Type rascasse
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN LC
Genre Pterois
Pterois volitans Pterois volitans

Introduction

Le Pterois volitans, appelée rascasse volante ou poisson-lion, est un prédateur tropical originaire de la zone tropicale Pacifique ouest.

Plusieurs dérèglements écologiques lui sont imputés, en particulier dans la mer des Caraïbes. Cette rascasse est très proche de Pterois miles, à la différence que cette dernière peuple une zone qui va de la mer Rouge à Sumatra.

Qui est-elle ?

Le genre Pterois

Les Pterois possèdent de grands rayons épineux sur les nageoires dorsales anales et pelviennes.  A la base de celles ci, se trouvent des glandes à venin.

La piqûre provoque une douleur atroce et une inflammation marquée, avec érythème, œdème et augmentation de la chaleur. Elle pourrait dans quelques cas extrêmes provoquer la mort. Le venin est thermolabile, il peut être détruit par une source de chaleur à 60°C.

Les espèces de ce genre sont communément appelées « rascasse volante » ou « poisson-lion ». Leurs grandes nageoires pectorales et leur nage lente donnent à ces poissons une gracieuse impression de « flottaison aérienne ».

Tous les Pterois sont des prédateurs, spécialisés dans la chasse aux poissons juvéniles et de crustacés. Ils chassent principalement la nuit et utilisent leur bouche protractile pour gober leurs proies.

Comment la reconnaître ?

  • Taille moyenne
    30 cm
  • Taille maximale
    38 cm
  • Forme
    inclassable
  • Mimétisme
    feuille
  • Motif
    rayures verticales
  • Taille moyenne
    30 cm
  • Taille maximale
    38 cm
  • Forme
    inclassable
  • Mimétisme
    feuille
  • Motif
    rayures verticales

Description

La rascasse volante est tricolore avec un patron majoritairement rouge, marron et blanc. Cette espèce possède également des rayures verticales de couleur rouge et marron.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Nocturne

La rascasse volante est un poisson vivant généralement en solitaire bien que des groupes soient parfois aperçus. Elle réside naturellement à proximité du fond et passe la plupart de la journée sans bouger. Généralement, elle quitte sa cachette et commence à être active une fois la pénombre arrivée.

Cette espèce fait partie des grands prédateurs de son biotope, avec une spécialisation pour la chasse aux petits poissons et aux crustacés.

Bien que ce poisson soit non territorial à proprement parler, il se montre parfois agressif envers d'autres espèces.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

La rascasse volante est un poisson ovipare qui pond en eau libre.

Espèce toxique au toucher

  • Venimeux
    Oui
Le venin contenu dans les épines est très toxique. Ce poisson n'est pas particulièrement agressif, mais s'il est importuné par un plongeur, il ne prendra pas la fuite. Au contraire, il dressera ses épines venimeuses. En cas de piqûre, une forte douleur apparaît. Il convient de mettre en sécurité la victime et de plonger le membre touché dans de l'eau chaude (40 à 55°C), ce qui dissiper les effets du venin.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

Cette espèce semble avoir été introduite en 1994 en Floride. Elle se rencontre aujourd'hui de New York (2003) au Venezuela. N'ayant pas de prédateur et étant peu chassée par les populations locales, en partie à cause du danger toxique qu'elle représente, elle perturbe peu à peu l'ensemble des écosystèmes des Caraïbes.

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    22 - 26 °C
  • Profondeur
    10 - 55 m
  • Courant
    Modéré, Lent et Stagnant

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent la rascasse volante à une profondeur inférieure à 55m. Il n’est cependant pas impossible de retrouver ce poisson à d’autres profondeurs. Elle apprécie les zones à forte turpitude (estuaire, courants...) où elle trouve refuge dans les amas de rochers. Les jeunes peuvent parcourir de grandes distances, y compris en pleine eau, ce qui explique sa distribution large géographique et les difficultés à gérer les populations introduites.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    1200 litres
  • Population min
    1 individus
  • Température
    22 - 26 °C
  • pH (acidité)
    8.2 - 8.4

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Robustesse
    robuste
  • Comportement
    peu agressif
  • Disponibilité
    rare

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

La réalisation d'un aquarium eau de mer requiert certaines connaissances au préalable.

L'eau de mer est généralement synthétique, constituée d'eau osmosée et de sel synthétique à hauteur de 33g/litres. Il est également possible de prélever de l'eau de mer directement (après s'être assuré que l'eau ne soit pas polluée).

La mise en fonctionnement d'un aquarium d'eau de mer se fait en trois phases : la mise en place d'un décor en pierre vivante, l'introduction des invertébrés un mois plus tard, et l'introduction des poissons 3 mois plus tard. Il est primordial d'attendre le plus longtemps possible avant d'introduire les animaux afin que la micro-faune ait eu le temps de bien se développer. L'équilibre et la stabilité physico-chimique sont fondamentaux pour la réussite de ce type de bac.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Attention, cette espèce étant potentiellement dangereuse pour l'homme, elle nécessite pour sa maintenance l'obtention d'un « certificat de capacité d'élevage ». Pour les professionnels, il est nécessaire d'avoir un « certificat de présentation au public ».

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et tentent de reproduire des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Cette espèce n'étant pas reproduite en captivité, il est important de se renseigner sur les conditions de captures sauvages et l'état de santé des populations. En cas de réussite de reproduction de cette espèce, nous vous invitons à prendre contact avec notre équipe.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

La rascasse volante est une espèce marine qui vit naturellement à une température comprise entre 22 °C et 26 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 29°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. En eau de mer, il est également possible d'éliminer les Nitrates en utilisant l'une des méthodes suivantes : Jaubert, denitrateur sur souffre, biopeletts, méthode vodka.

Incompatibilités formelles

Attention, la rascasse volante est incompatible avec les crustacés.

Cohabitation & Environnement

Ce poisson étant un prédateur, il est recommandé de le maintenir dans un environnement spécifique, sans autre espèce. En effet, tout poisson entrant dans sa bouche constituera une proie potentielle. Un aquarium de 1200 litres est le minimum conseillé pour sa maintenance. Si vous tentez tout de même de l'associer à d'autres espèces, les poissons insérés devront être d'une taille au moins comparable au prédateur dans un volume beaucoup plus conséquent.

Pour coller au mieux avec son biotope, vous pouvez recouvrir le fond du bac de sable et déposer un amas de pierres de manière à former des grottes.

Conseils pour la maintenance en eau basique

La rascasse volante vivant naturellement dans une eau basique, la présence de roches calcaires de type meulière ou travertin améliorera son environnement. Il est également conseillé d'ajouter du sable avec un apport de sels spécifiques pour stabiliser le pH, à jauger en fonction de la dureté de l'eau utilisée.

Conseils pour l'alimentation

La rascasse volante est un carnivore et piscivore. Cette espèce apprécie peu d'être nourrie avec une alimentation lyophilisée (paillettes...). Certains spécimens ne s'habitueront jamais à ce type de nourriture et devront être nourris avec de la nourriture fraîche ou congelée.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

Aucun protocole renseigné pour le moment.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

S'immerger dans le milieu

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Où voir cette espèce ?

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Patrick Chartrer

Patrick Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 16/09/2021

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}