nez de pelle

Nom scientifique Pseudoplatystoma fasciatum
Descripteur Linnaeus
Année description 1766
Statut IUCN NE
Famille Pimelodidae
Genre Pseudoplatystoma
Pseudoplatystoma fasciatum Pseudoplatystoma fasciatum

Introduction

Pseudoplatystoma fasciatum, parfois appelé « nez de pelle », est un grand poisson-chat d'eau douce vivant en Amérique du Sud. Comme certains congénères, il est appelé « Bagre rayado » ou « Pintadillo » dans les pays hispanophones, « Pintado » au Brésil.

Cette espèce semble présente dans une large aire de répartition : les bassins des Guyanes, de l'Amazone, de l'Orénoque et du fleuve Paraná. Dans plusieurs régions, il est possible que certaines « variétés » correspondent en réalité à d'autres espèces, décrites ou non.

Ce poisson fait partie des grands prédateurs de son milieu. Il a une valeur économique importante pour les communautés locales de pêcheurs. Il existe également un marché de poissons d'ornement mais on ignore l'impact sur les populations. Cependant, les prises pour le commerce aquariophile représentent probablement une part infime des captures totales comparée à la pêche commerciale et de subsistance. Malgré l'importance de cette espèce pour la qualité des milieux et les populations, peu d'études existent sur l'état de santé des populations à ce jour.

Qui est-il ?

Le genre Pseudoplatystoma

Les Pseudoplatystoma appartiennent à la famille des Pimélodidés, parfois appelés poissons-chats à longues moustaches. En 2022, huit espèces sont décrites selon FishBase. Au Brésil, les poissons du genre sont communément appelés « Bagre rayado » ou « Pintadillo ». Pseudoplatystoma signifie « fausse bouche plate » (pseudos : faux + platys : plat + stomie : bouche).

Ces poissons-chats sont caractérisés par une tête allongée (déprimée) et une très longue fontanelle. Ils fréquentent de nombreux habitats, parmi lesquels les grandes rivières, les lacs, les zones marécageuses et les forêts inondées. Toutes les espèces sont exclusivement présentes en Amérique du Sud. La répartition globale comprend les principaux bassins fluviaux dont l'Amazone et l'Orénoque.

Ces espèces se regroupent sous deux clades. Celui comprenant P. tigrinum et P. metaense est limité aux bassins de l'Orénoque et de l'Amazone. Le second clade englobe une plus large répartition, qui s'étend des Guyanes au Rio Paranà. Des individus de différentes espèces peuvent vivre de manière sympatrique.

Les espèces sont reconnaissables à la forme du corps, avec un museau fortement déprimé, une nageoire anale courte et des barbillons très longs. On peut différencier facilement les différentes espèces via le motif des rayures et la forme/présence de points noirs.

Toutes les espèces sont prédatrices, principalement ou exclusivement piscivores à l'âge adulte. Ce sont des chasseurs opportunistes qui visent en particulier les loricaridés, les cichlidés et les characoïdes. Ces poissons sont prisés des pêcheurs et recherchés sur l'ensemble de leur aire. Ils sont utilisés comme nourriture, et parfois comme poissons d'ornement. Leur valeur économique à l'échelle de l'Amérique du Sud, et particulièrement au Brésil, est considérable. 

Peu d'études sont connues sur l'état de santé des populations. Une espèce, Pseudoplatystoma magdaleniatum, est en danger selon l'IUCN. La systématique est mal connue en partie, due à la diversité des caractéristiques morphologiques, qui peuvent parfois correspondre à des variations locales d'une même espèce. Longtemps, de nombreuses variétés proches ont été placées sous le taxon P. fasciatum mais il est probable qu'on est affaire à un ensemble d'espèces. A contrario, certains auteurs pensent que P. tigrinum est un synonyme ou une sous-espèce de P. fasciatum.

Il semblerait que l'impact de la pêche sur ces Pseudoplatystoma ne soit pas sans conséquence. On sait par exemple qu'environ 1 000 tonnes de l'espèce P. fasciatum ont été pêchées en 1989 dans le bassin du Paranà. Couplé à l'absence d'étude pour clarifier l'organisation du genre, il s'avère possible que des espèces du genre soient actuellement menacées.

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    80 cm
  • Taille maximale
    90 cm
  • Longévité
    12 ans
  • Motif
    tâches
  • Type
  • Taille moyenne
    80 cm
  • Taille maximale
    90 cm
  • Longévité
    12 ans
  • Motif
    tâches

Comment reconnaître le nez de pelle ?

Ce poisson a la particularité de posséder plusieurs paires de barbillons qui lui permettent de fouiller le fond et de détecter les aliments ainsi déplacés.

Comme ses congénères, P. fasciatum possède une tête longue et plate, avec un profil triangulaire. La mâchoire inférieure est courte, le rostre aplati. Le bord antérieur de la bouche est recouvert d'une peau épaisse. Toutes les nageoires sont brunâtres à dorées, d'une couleur proche de celle des flancs au-dessus de la ligne latérale. Elles sont également tachetées de noir.

Chez les adultes, l'abdomen est blanc. L'ensemble du corps est recouvert de rayures, de barres verticales et de tâches noires imparfaites. Les flancs sont aussi caractérisés par la présence de barres blanches verticales plus courtes que les noires.

Les barbillons maxillaires sont très longs et dépassent les nageoires pelviennes.

Des sous-espèces sont parfois citées, leurs statuts semblent à valider : 

P. fasciatum brevifile

P. fasciatum nigricans

P. fasciatum intermedium

Une forme de Villa Tunari, dans les Andes est présentée comme P. fasciatum alors que son motif est recouvert de tâches ovales ou rondes tricolores, ce qui correspond probablement à une autre espèce.

On différencie P. fasciatum de son proche congénère P. orinocoense par ses barres verticales moins longues et moins régulières. Chez P. trigrinum, les barres blanches verticales sont absentes et les barres noires nettement plus sinueuses.

Différences entre mâles et femelles

Les femelles sont plus grandes et peuvent atteindre 110 centimètres. Les mâles excèdent rarement les 90 centimètres.

Les coloris semblent très proches quel que soit le genre.

Mode de vie & Comportement

  • régime
    carnivore
  • Sociabilité
    vivant en groupe ou solitaire
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

Le nez de pelle chasse à l'affût et fait partie des prédateurs de son biotope. Il fréquente les lits de rivières et parfois les zones forestières inondées. Il semble apprécier les zones sombres fournies en abris végétaux (tronc d'arbres, plantes aquatiques). 

Jusqu'à ces 40 centimètres, il chasse diverses sources de nourriture puis il devient exclusivement piscivore. Il s'attaque en particulier aux loricaridés, aux cichlidés et aux characiformes. La plus grande partie de son activité a lieu au crépuscule et à l'aube. Il est moins nocturne que son congénère le P. tigrinum.

Il fut un temps considéré comme un poisson migrateur alors qu'il suivait simplement ses proies, elles-mêmes migratrices. Une partie des individus se déplacent au cours de l'année par opportunisme. Différents individus semblent se tolérer.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Le nez de pelle est un poisson dont le mode de reproduction est mal connu. La femelle atteint la maturité sexuelle à 56 centimètres en moyenne, le mâle à 45 centimètres. La fécondité estimée est importante, avec plusieurs millions d'œufs par kilo.

La reproduction a lieu de fin novembre à début janvier, lorsque les eaux sont les plus chaudes. Les œufs sont pondus en zone inondée sans soin supplémentaire, ni garde parentale.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

La localité type provient du fleuve Suriname (Mees,1974). Selon Bleeker, cette espèce se rencontre seulement dans les Guyanes, y compris les bassins de l'Essequibo et du Corantijn.

Il est possible qu'il soit également présent dans l'Orénoque et l'Amazone. Des études approfondies sur les populations devraient être menées pour le confirmer. Des populations autrefois rangées sous P. fasciatum ont finalement été relevées au nom d'espèce, comme le P. reticulatum, répertorié dans l'Amazone et la rivière Paranà.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 28 °C
  • pH (acidité)
    6 - 8
  • gh (dureté)
    4 - 30
  • Courant
    Modéré et Lent

Présentation du biotope

Le nez de pelle apprécie les zones caractérisées par une forte présence de végétaux dans lesquels il se camoufle pour chasser. Pendant la période des pluies, il fréquente les forêts inondées caractérisées par des eaux noires particulièrement acides. En dehors de cette période, il vit dans le lit des rivières.

Espèces du même biotope

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium. Cette dernière a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes.

Apprendre en s'amusant

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

En collaboration avec : Estudios Amazónicos

Références bibliographiques

Biologie de Pseudoplatystoma fasciatum et P. tigrinum (Teleostei: Pimelodidae) dans le bassin du Mamoré (Amazonie Bolivienne) - Gérard Loubens - Jacques Panfili - Ichthyol. Explor. Freshwaters - 2000.

Taxonomy of the catfish genus Pseudoplatystoma Bleeker (Siluriformes: Pimelodidae) with recognition of eight species - Brooks M. Burr - URIEL ANGEL BUITRAGO–SUÁREZ - ZOOTAXA - 2007.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 03/12/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}