Phenacogrammus aurantiacus

Nom scientifique Phenacogrammus aurantiacus
Descripteur Pellegrin
Année description 1930
Statut IUCN LC
Genre Phenacogrammus
Famille Alestidae
Phenacogrammus aurantiacus Phenacogrammus aurantiacus

Introduction

Phenacogrammus aurantiacus est un poisson tropical d'eau douce originaire du bassin du Congo en Afrique. Depuis quelques années, l'espèce devient populaire dans le milieu aquariophile.

Qui est-il ?

Le genre Phenacogrammus

Les Phenacogrammus se distinguent des autres Petersiini sur la base combinée des caractères suivants :

● deux dents sur la rangée externe du prémaxillaire (quatre dents au total sur l’ensemble de la mâchoire supérieure) ;

● dents de la rangée interne du dentaire présentes ;

● ligne latérale incomplète avec 15 canaux ou moins sur les écailles (hormis les P. bleheri qui ont une lgne latérale presque complète) ;

● 4½ écailles en rangée transversale entre la ligne latérale et l’origine de la nageoire dorsale.

Si l'on considère ces quatre caractères, nous constatons que deux d'entre eux ne peuvent être appliqués à P. polli et P. bleheri. Il semble donc que ces deux dernières espèces ont un statut générique incertain. Dans ce sens, plusieurs spécialistes estiment que P. bleheri appartient plutôt au genre Alestopetersius. Pour le moment et en attendant de nouvelles études supplémentaires, nous continuerons d’inscrire encore provisoirement P. polli et P. bleheri dans le genre Phenacogrammus.

Chez les Phenacogrammus, la forme générale du corps est modérément robuste. Le genre comprend neuf espèces, dont une (P. stigmatura) est douteuse.

L’espèce type du genre est Phenacogrammus interruptus (Boulenger, 1899).

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    5 cm
  • Taille maximale
    10 cm
  • Motif
    rayures horizontales
  • Taille moyenne
    5 cm
  • Taille maximale
    10 cm
  • Motif
    rayures horizontales

Description

La hauteur du corps est comprise 3,5 à 4 fois dans la longueur standard. La formule dentaire est la suivante :

● 4/8 dents sur la mâchoire supérieure ;

● 8/0-2 dents sur la mâchoire inférieure ;

● 4/4-7 cuspides sur les dents la mâchoire supérieure ;

● 3-5/0-1 cuspides sur les dents la mâchoire inférieure.

La nageoire dorsale est composée de 2 rayons simples suivis de 8 rayons branchus. La nageoire anale possède 3 rayons simples et 17-19 rayons branchus. Selon les populations, les mâles ont parfois des rayons branchus antérieurs de ces deux nageoires prolongés d’un filament. Les branchiospines de la partie inférieure (ceratobranchial) du premier arc branchial sont au nombre de 10 à 13. Les écailles sont au nombre de 21 à 24 le long du corps, 4½ au-dessus de la ligne latéral et 3½ au-dessous. On peut compter 7 à 12 canaux sensoriels sur les écailles de la ligne latérale qui est donc incomplète.

Sur les poissons vivants P. aurantiacus a un aspect général jaunâtre, brun foncé sur le dos et légèrement grisâtre sur le ventre. Les mâles adultes ont le long des flancs une large bande longitudinale bleu-vert bordée au-dessus d’une bande rouge au-dessus d’elle. La pupille des yeux, les nageoires pectorales et dorsales, y compris l’adipeuse et la nageoire caudale sont pourpres plus ou moins profond. Les nageoires pelviennes et l’anale sont orange vif. Les bords bleus de l’œil relativement grand chez cette espèce sont spectaculaires et caractéristiques. On observe également de nombreux reflets bleus iridescents sur le corps du poisson qui semblent s’intensifieer selon l’état d’excitation.

Après conservation, la bande longitudinale devient brune puis devient une bande plus étroite sur les rayons caudaux médians. Il existe une tache humérale ovale diffuse et peu visible. Les nageoires sont hyalines ou grisâtres, parfois avec une marge noire.

Différences entre mâles et femelles

La différence entre mâle et femelle est très visible. Le mâle adulte est plus grand que la femelle. Les mâles adultes tendent à être plus haut que les femelles. chez un certain nombre d'espèces, les premiers rayons de la nageoire dorsale et/ou d'autres nageoires impaires sont prolongés par un filament.

Comme chez tous les Phenacogrammus, les mâles adultes présentent un dimorphisme sexuel prononcé touchant plusieurs caractères :

● le corps est plus haut ;

● les rayons de certaines nageoires sont plus longs (filamenteux) ;

● le bord antérieur de la nageoire anale, dont les rayons sont modifiés, est concave ;

● la pigmentation du corps et des rayons est plus intense.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en banc
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

Ce poisson vit en banc et réside naturellement à mi-profondeur et proche de la surface. C'est une espèce au tempérament plutôt vif. Dans son milieu, cette espèce ne semble pas particulièrement hostile à l’égard des autres espèces mais il peut arriver que les mâles se montrent agressifs.

Les bancs se déplacent sur de petites distances tout au cours de la journée en quête de nourriture. Son alimentation est essentiellement constituée d’insectes terrestres tombés depuis les arbres longeant la rivière et de larves d’insectes aquatiques et de petits crustacés.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

P. aurantiacus est un poisson ovipare.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

P. aurantiacus se trouve dans les bassins du Kouilou (Congo), de l’Ogôoué (Gabon) et du Congo moyen (Congo et RDC).

Cette espèce ne connait pas de menaces majeures en Afrique centrale et est évaluée en préoccupation mineure par l'IUCN. Cependant, les populations ne semblent pas abondantes.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    23 - 26 °C
  • pH (acidité)
    6 - 7.5
  • Courant
    Modéré

Présentation du biotope

Cette espèce vit à faible profondeur dans les ruisseaux et rivières.

Espèces du même biotope

Maintenance en captivité

Non recommandée

Cette espèce, assez fragile, est très rarement importée et encore très onéreuse. Pour se lancer dans une maintenance de poissons d’origine sauvage, il est recommandé de se renseigner auprès du vendeur sur les conditions de vie nécessaire au maintien de l’espèce.

Aucun élevage n’existant actuellement, nous déconseillons l’acquisition de cette espèce afin de protéger la faune sauvage. Il est possible de trouver des souches provenant d'aquariophiles expérimentés ou de club. En cas d'aquisition dans ces conditions, il est nécessaire de suivre quelques règles.

Ce poisson est relativement sociable et doit vivre en groupe. Cependant, s'il n’est pas particulièrement hostile dans son environnement, il est possible qu’il montre une certaine agressivité à l’égard d’autres espèces, notamment les mâles, en milieu confiné. Compte tenu de la rareté de cette espèce, nous n’avons que peu de renseignements le concernant en captivité. Cependant, l’acclimatation en bac communautaire ne semble pas présenter de difficulté particulière. 

Une eau neutre à légèrement acide et une température de 25°C lui conviendront très bien. L’aquarium les accueillant doit proposer un bon espace de nage avec une plantation en arrière-plan. Un décor « biotope » fluviatile africain sera à privilégier pour mettre en valeur cette espèce.

Apprendre en s'amusant

S'immerger dans le milieu

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Didier Paugy

Didier Paugy

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 26/09/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}