corydoras bronze

Nom scientifique Corydoras aeneus
Type Poisson-chat nain
Descripteur Gill
Année description 1858
Statut IUCN NE
Genre Corydoras
Corydoras aeneus Corydoras aeneus

Espèces de la même famille

  • poisson chat emeraude

    Brochis splendens

  • Aspidoras pauciradiatus

    Aspidoras pauciradiatus

  • Brochis à nez plat

    Brochis multiradiatus

  • Aspidoras taurus

    Callichthyidae

Proches congénères

  • Corydoras metae

    Callichthyidae

  • Corydoras loretoensis

    Callichthyidae

  • Corydoras bondi

    Callichthyidae

  • Corydoras amapaensis

    Callichthyidae

Partenariats

Introduction

Le Corydoras aeneus, plus communément appelé corydoras bronze, est un poisson tropical originaire d'Amérique du sud.

Qui est-il ?

Le genre Corydoras

Les Corydoras appartiennent à la famille des Callichthyidae. Toutes les espèces de cette famille se distinguent des autres poissons-chats par la présence de deux rangées longitudinales de plaques corporelles latérales.

Avec les espèces des genres Brochis et Aspidoras, ils sont caractérisés par une tête comprimée latéralement. Ces poissons possèdent également de courts barbillons et une seule paire de barbillons sur la lèvre inférieure.

Les Corydoras sont parfois confondus avec d'autres poissons de leur sous-famille, comme les Brochis ou les Aspidoras. Ils se distinguent des Brochis par le nombre de rayons et la forme de la nageoire dorsale. Ces derniers ont au maximum dix rayons tandis que les Brochis, par exemple, en possèdent plus de dix.

La distinction avec les poissons du genre Aspidoras est plus technique. Ces derniers sont caractérisés par une courte crête supraoccipitale.

En 2019, on compte 162 espèces décrites selon Fishbase. Toutes se rencontrent en Amérique du Sud. Les Corydoras sont très diversifiés en terme de motif. Leur couleur de fond est de beige à grisâtre, parfois brun pâle. Des pigments noirs et bruns sont souvent présents sur le corps, la tête, les nageoires ou au niveau des barbillons.

De petites taches peuvent apparaître sur la tête, le corps ou les nageoires. Certaines forment des barres verticales sur la nageoire caudale.De plus grandes taches sont parfois rencontrées sur la nageoire dorsale, près de la base de la nageoire ou près des yeux. Ces dernières peuvent former un masque.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    6 cm
  • Taille maximale
    7 cm
  • Taille moyenne
    6 cm
  • Taille maximale
    7 cm

Description

Le Corydoras aeneus porte son nom de Corydoras bronze car il possède une tâche orange-brunâtre au niveau de la tête. Son corps est rosée, avec le ventre blanc-crème et une bande plus fondée sur le dos. Dans la nature, on le repère aisément à la tâche orangée du dessus de sa tête.

Poisson possédant des barbillons

Ce poisson a la particularité de posséder plusieurs paires de barbillons qui lui permettent de fouiller le fond et de détecter les aliments ainsi déplacés.

Poisson sans écaille

Contrairement à la majorité des poissons, la peau de cette espèce n'est pas recouverte d'écailles.

Différences entre mâles et femelles

Les mâles sont plus petits et plus sveltes que les femelles. Leurs nageoires dorsales et pelviennes sont en pointes tandis qu’elles sont arrondies chez les femelles. Cette différence est plus facilement observable en regardant le poisson par le dessus.

Les femelles ont également un abdomen plus rebondi.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en banc
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

Le corydoras bronze est un poisson vivant en banc de vingt à trente individus. Il réside le plus clair de son temps au fond de l'eau, en quête de nourriture. Il utilise ses barbillons pour constemment fouiller le sol. Il se nourrit de crustacés, d'insectes, de vers et de matières végétales. De manière générale, c'est un poisson très indépendant qui ne se préoccupe guère de ses voisins.

Comme tous les Corydoras, cette espèce remonte parfois à la surface pour ingérer une bulle d'air. C'est un type de respiration dîte "intestinale" qui est parfois utilisé par de nombreux poissons, y compris en France, comme les barbeaux ou les carpes. Ces espèces ont tous la particularité de vivre sur le fond. Cette caractéristique semblerait indiquer une faculté naturelle pour apporter un complément d'oxygène à leur organisme lorsque le besoin se fait ressentir.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    Non
  • Polygamie
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

Le corydoras bronze est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert. Lors de la reproduction, les Corydoras adoptent une position dîte en "T", la femelle se retrouvant perpendiculaire au corps du mâle. La femelle recueille la semance dans sa bouche, puis pond une vingtaine d'oeuf qu'elle va ensuite féconder et fixer sur une roche ou sous une plante.

Le couple répète ce scénario pendant plusieurs heures jusqu'à ce qu'entre cents et deux cents oeufs soient déposés. L'éclosion a lieu au bout de 5 jours (à 22°C). Les jeunes sont laissés à eux-mêmes dès la naissance.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Poisson vivant au sol, le Corydoras aeneus (ou corydoras bronze) se rencontre dans de nombreuses rivières d’Amérique du Sud depuis la Colombie jusqu’à l’estuaire du rio de La Plata à l’Est de la Cordillère des Andes. Il a évolué de différentes manières en fonction des régions ce qui lui confère de nombreuses caractéristiques distinctes en fonction du lieu d'observation.

Il a été introduit dans les îles hawaïennes où il est considéré comme invasif.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    25 - 28 °C
  • pH (acidité)
    6 - 7.5
  • gh (dureté)
    5 - 19

Présentation du biotope

Le Corydoras aeneus aime les eaux peu profondes, au sol meuble qu’il fouille énergiquement pour se nourrir. On le trouve généralement dans les eaux calmes mais il est parfois observé dans des courants légérs de ruisseaux.

En fonction des saisons, les propriétés de l'eau sont très changeantes, pouvant aller d'une eau légèrement acide à une eau neutre.

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    120 litres
  • Population min
    8 individus
  • Température
    25 - 28°C
  • pH (acidité)
    6.8 - 7.2

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    trés facile
  • Comportement
    pacifique
  • Robustesse
    tolérant
  • Disponibilité
    très courant

Rappels généraux

Avant l'aquisition d'un animal

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Conditions d'élevage en eau douce

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils proposés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Respect de la vie sauvage

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Difficulté de maintenance

Le corydoras bronze est une espèce dont l'élevage est très accessible. Sa robustesse en fait un animal idéal pour une première expérience de l'aquariophilie. Il est cependant recommandé de suivre quelques règles de bases pour réussir son élevage.

Espèce commune en aquariophilie

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26°C dans une eau neutre.

Entretien et équilibre de l'eau

Le corydoras bronze est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 25 °C et 28 °C. Le pH de l'eau oscille de 6 à 7.5. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Spécificités

Poisson à barbillons

Attention, ce poisson possède des barbillons qu'il utilise pour fouiller le fond. Il est nécessaire d'être particulièrement vigilant quant au choix du substrat. Un mauvais substrat entraînera la perte des barbillons et potentiellement des coupures qui pourraient s'infecter. En cas de quartz, vérifiez que les arêtes soit lisses et non coupantes (il existe du quartz arrondi spécifique). Si cela est possible, privilégiez du sable de Loire.

Cohabitation & Environnement

Le corydoras bronze ne se soucie guère de ses colocataires. C'est un poisson paisible qui ne présente pas de problèmes de comportement dans un aquarium communautaire.

Etant un poisson vivant en banc, il convient d'installer au moins 8 individus dans un aquarium de 120 litres minimum (pour 80 cm de façade). Attention, La maintenance en groupe est une condition sine qua non pour s'assurer de leur bien-être. Les individus esseulés ont tendance à rapidement se stresser et deviennent particulièrement sensibles aux maladies. Bien que parfois certains groupes puissent "fusionner", mélanger plusieurs espèces grégaires vivant dans la même zone de vie est déconseillé si le volume n'est pas conséquent.

L'espèce apprécie d'avoir une surface au sol conséquente pour qu'il puisse fouiller à sa guise cet environnement. Attention à ne pas insérer de quartz qui abîme ses barbillons. L'ajout de plantes lui offrira quelques cachettes et atténuera son éventuel stress.

Pour éviter que l'eau ne devienne trop polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Le corydoras bronze est un détritivore, malacophage et vermivore.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

En milieu naturel, la reproduction survient lors de la saison des pluies suite à la modification des paramètres de l'eau qui en découle. En aquarium, un changement important d’eau effectué avec de l’eau plus fraîche et plus douce que celle du bac et une alimentation riche suffisent généralement à déclencher le processus de reproduction. Pour obtenir une fécondation maximale des œufs il faut prévoir au minimum deux mâles pour une femelle.

Le mâle attire la femelle en lui présentant son abdomen. Même s'il ne défend pas de territoire, le mâle éjecte tout concurrent potentiel. La femelle est difficile à séduire, elle ne cède à son prétendant qu'après une longue parade amoureuse

En bac communautaire, les alevins se nourrissent des restes de nourriture et d’algues. Prévoir beaucoup de cachette pour limiter les risques de prédation des autres espèces. Pour s'assurer de la réussite de la reproduction, il est cependant préférable de prélever les œufs et les placer dans un petit aquarium préalablement rempli de l'eau du bac de ponte. Le niveau d'eau du nouveau bac doit être faible, environ 5 cm. Il est important d'installer un diffuseur afin de créer un courant. Vous pouvez également insérer quelques gouttes de bleu de Méthylène pour éviter le pourrissement des œufs.

La reproduction dure entre 2 et 3 heures durant lesquelles la femelle pond plusieurs fois entre 10 et 30 œufs qui seront fécondés par le même mâle. Mâle et femelle adoptent alors une position en forme de T. Après chaque ponte, la femelle choisit un endroit où déposer les œufs (décors, plantes, vitre). Une reproduction complète (entre 100 et 200 œufs) sera fécondée par plusieurs mâles.

Les œufs fécondés vont au fil des jours brunir jusqu’à l’éclosion qui en fonction de la température peut prendre de 3 à 5 jours. Ils se nourriront alors du sac vitellin pendant les trois jours suivants. Les alevins peuvent ensuite être alimentés avec des infusoires puis des paillettes finement écrasées ou des nauplies d'artémia.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

  • pléco

    Hypostomus plecostomus

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

  • poisson chat emeraude

    Brochis splendens

  • Aspidoras pauciradiatus

    Aspidoras pauciradiatus

  • Brochis à nez plat

    Brochis multiradiatus

  • Aspidoras taurus

    Callichthyidae

Où acheter ce poisson sur la toile ?

Aquaterra Logo

Articles qui pourraient vous intéresser

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 28/02/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}