poisson chat emeraude

Nom scientifique Brochis splendens
Type Poisson-chat nain
Descripteur Castelnau
Année description 1855
Statut IUCN NE
Genre Brochis
Brochis splendens Brochis splendens

Introduction

Le Brochis splendens, plus communément appelé poisson chat émeraude, est un poisson tropical originaire d'Amérique du sud.

Qui est-il ?

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    6 cm
  • Taille maximale
    9 cm
  • Longévité
    12 ans
  • Forme
    ovale
  • Taille moyenne
    6 cm
  • Taille maximale
    9 cm
  • Longévité
    12 ans
  • Forme
    ovale

Description

Le poisson chat émeraude est un poisson chat de la famille des Callichthyidae, recouvert de plaques osseuses. En Allemand, les Corydoras et Brochis sont d'ailleurs surnommés les "Panzerwelse", à savoir, les poissons chats "cuirrassés".

Les Brochis splendens est une relativement petite espèce qui atteindra 9-10 cm après plusieurs années dans un bon environnement. Par rapport à Brochis multiradiatus, qui peut atteindre près de 14 cm et qui est beaucoup plus haut de corps, c'est relatif.

Différences entre mâles et femelles

Les femelles possèdent un abdomen plus rebondi que celui des mâles, elles sont généralement plus trapues.

De même, elles ont des nageoires ventrales plus développées, car ces nageoires sont utilisées durant la phase de ponte et de fertilisation.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    grégaire
  • Mode de vie
    Diurne
  • territorial
    Non
  • Venimeux
    Non

Le poisson chat émeraude est un poisson vivant en grands groupes qui réside naturellement à proximité du fond. Il prospère dans des environnements sableux-vaseux, en se nourrissant de petites proies vermiformes. C'est une espèce au tempérament plutôt vif.

Dans les eaux troubles qu'il affectionne, on peut cependant le repérer par ses rapides aller-retours en surface, où il "gobe" une bulle d'air atmosphérique pour l'assimiler par le système très vascularisé de ses intestins. Il se trahit par ce "plop" caractéristique en surface, suivi rapidement par une bulle d'air qui rejoint la surface.

Si vous cernez la zone avec une seine ou que vous lancer sur ces bulles un épervier, il y a de bonnes chances que vous capturiez un ou des individus assez facilement.

De manière générale, c'est un poisson indépendant qui ne se préoccupe guère des autres espèces.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

Le poisson chat émeraude est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert, sans soins aux œufs ou aux larves. 

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    22 - 28 °C
  • pH (acidité)
    5.8 - 8
  • gh (dureté)
    6 - 15
  • Courant
    Lent

Présentation du biotope

Le poisson chat émeraude réside naturellement dans une eau légèrement acide.

L'espèce évolue à faible profondeur dans les zones à forte présence de végétaux (plantes aquatiques et palustres, matières organiques en décomposition, branches...).

Le sol est généralement constitué d'humus et de vase. Comme toujours, il est erroné de réduire son biotope à un seul type, sachant qu'il vit dans des fleuves à amplitude saisonnière.

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    120 litres
  • Population min
    6 individus
  • Température
    22 - 28°C
  • pH (acidité)
    5.8 - 8

Caractéristiques

  • Robustesse
    robuste
  • Disponibilité
    occasionel
  • Difficulté d'élevage
    facile
  • Comportement
    pacifique

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à tout amateur. Il est recommandé de suivre quelques règles de bases et d'être rigoureux pour réaliser une bonne maintenance.

Cette espèce est généralement disponible dans le commerce spécialisé ou auprès des clubs aquariophiles. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le poisson chat emeraude est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 22 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Spécificités

Poisson à barbillons

Attention, ce poisson possède des barbillons qu'il utilise pour fouiller le fond. Il est nécessaire d'être particulièrement vigilant quant au choix du substrat. Un mauvais substrat entraînera la perte des barbillons et potentiellement des coupures qui pourraient s'infecter. En cas de quartz, vérifiez que les arêtes soit lisses et non coupantes (il existe du quartz arrondi spécifique). Si cela est possible, privilégiez du sable de Loire.

Cohabitation & Environnement

Le poisson chat émeraude ne se soucie guère de ses colocataires. C'est un poisson paisible qui ne présente pas de problèmes de comportement dans un aquarium communautaire. Ce d'autant plus qu'il est rarement une proie, vu sa capacité à déployer latéralement ses nageoires pectorales, équipées d'un premier rayon dur très affûté. Certains prédateurs en font parfois les frais, littéralement étranglés par un Brochis réticent à se laisser manger.

Etant un poisson vivant en grands groupes, il convient d'installer au moins 6 individus dans un aquarium de 120 litres minimum (pour 80 cm de façade). Attention, La maintenance en groupe est une condition sine qua non pour s'assurer de leur bien-être. Les individus esseulés ont tendance à rapidement se stresser et deviennent particulièrement sensibles aux maladies. Bien que parfois certains groupes puissent "fusionner", mélanger plusieurs espèces grégaires vivant dans la même zone de vie est déconseillé si le volume n'est pas conséquent.

L'espèce apprécie un environnement particulièrement riche en végétation. L'ajout de plantes lui offrira de nombreuses cachettes qui atténueront son éventuel stress. De plus, un aquarium riche en végétation fournira une excellente source de micro-faune aux éventuels larves.

Pour éviter que l'eau ne devienne trop polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Le poisson chat émeraude est un omnivore avec une prédilection pour les invertébrés vermiformes.

Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Attention toutefois, une trop grande part carnée peut parfois entraîner des problèmes de constipation, voir d'occlusion, souvent fatale.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

Une grande variété de nourritures vermiformes (larves rouges, blanches, noires, tubifex) mais aussi un complément végétal (feuilles décomposées et la micro-faune qui les colonise) sont toujours indiqués pour amener les individus matures à produire des gamètes.

Un abaissement important de la température peut stimuler une ponte.

Les parades de ponte sont très similaires à celles des Corydoras, où plusieurs petits mâles poursuivent une seule grosse femelle. Elle dépose ses œufs à l'intérieur de la vasque composée par ses nageoires ventrales et les dépose sur un support adéquat. Les mâles fertilisent immédiatement et se désintéressent des œufs.

Un bac mature et "non parfait" est idéal pour que les œufs s'y perdent et puissent s'y développer. Un fort courant de surface permet l'oxygénation de tout le volume d'eau, par convections, mais permet aussi d'obtenir des zones de calme au pied des obstacles, tels que gros galets, racines, pieds mères de plantes, où les œufs viennent s'échouer.

Si vous n'avez pas de prédateurs d’œufs ou de larves, il est possible d'obtenir des larves, puis, des alevins.

Attention, si vous décidiez de manipuler les adultes pour les déplacer dans un autre bac, tout comme les Corydoras, ils sont équipés d'un rayon dur sur les nageoires pectorales dont la piqûre est particulièrement désagréable. De plus, le dit rayon a une fâcheuse tendance à se prendre dans les mailles trop fines d'une épuisette.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

Entretenir son aquarium

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Christophe Girardet

Christophe Girardet

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 28/07/2021

Partenariats

Espèces de la même famille

Proches congénères

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}