Calmar récifal à grandes nageoires

Nom scientifique Sepioteuthis lessoniana
Type calmar
Descripteur Lesson
Année description 1831
Statut IUCN DD
Genre Sepioteuthis
Sepioteuthis lessoniana Sepioteuthis lessoniana

Introduction

Ce calmar de taille moyenne possède une large aire de répartition. Il est présent du Japon à la Nouvelle-Zélande, et du Sud du Mozambique à Hawaï. Il a déjà été rencontré en Méditerranée orientale et fréquente la mer rouge.

Qui est-il ?

Le genre Sepioteuthis

Les espèces du genre Sepioteuthis sont des calmars vivant dans les récifs tropicaux et subtropicaux.

Le nom Sepioteuthis est volontairement proche de Sepia, car ces calmars possèdent une nageoire large et fine qui entraîne une confusion facile avec certaines seiches. Ils possèdent d'ailleurs de nombreuses similitudes avec les seiches mais s'en distinguent par la présence d'un gladius au lieu d'un os. Contrairement à ces dernières, ils ne peuvent également pas rétracter leurs tentacules.

Comme chez les autres calmars, les yeux sont prépondérants et confèrent à ces animaux une excellente vision. Ce sont d'ailleurs de redoutables chasseurs nocturnes. En journée, ils restent la plupart du temps cachés dans les fonds sableux.

Comme de nombreux céphalopodes, ils peuvent changer de couleur pour se camoufler ou intimider un intrus. Leurs proies principales sont des petits poissons de banc comme les anchois ou les sardines.

Les calmars tout juste éclos se laissent porter par les courants marins, dans les eaux peu profondes. Les juvéniles et jeunes adultes se rencontrent dans les herbiers et les récifs tandis que les adultes visitent des eaux plus profondes, parfois jusqu'à plus de 100 mètres de profondeur.

On compte en 2020 3 espèces décrites : S. lessoniana, S. australis et S. sepioidea.

Comment le reconnaître ?

  • Taille adulte
    30 - 42 cm
  • Couleurs
    vive
  • Mimétisme
    Multiple
  • Type de bouche
    bec
  • Chromatophores
    Oui
  • Motif
    ponctuations
  • Taille adulte
    30 - 42 cm
  • Couleurs
    vive
  • Mimétisme
    Multiple
  • Type de bouche
    bec
  • Chromatophores
    Oui
  • Motif
    ponctuations

Description

Comme son nom l'indique, les tentacules sont longues et robustes. La nageoire est très longue, aplatie, et recouvre le manteau. Le corps est translucide, avec une couleur changeante en fonction des environnements. On observe de nombreux reflets verts, turquoises ou bleutés.

Ce calmar, qui peut peser jusqu'à 2 kg, est encore mal connu des scientifiques. Plusieurs espèces pourraient être regroupées en une seule.

Ainsi, on compte trois groupes :

- Sepioteuthis lessoniana : Ce type est largement réparti dans tout l'Indo-Pacifique

- Sepioteuthis lessoniana forme "Akaika" : Cette forme est rencontrée dans les eaux japonaises au sud de Shikoku et des îles Nansei-Shoto

- Sepioteuthis lessoniana forme "Kwaika" : Cette dernière réside également dans les eaux japonaises, à proximité des îles Ogasawara.

Il n'est pas exclut que d'autres formes soient présentes en Australie.

Différences entre mâles et femelles

Les mâles atteignent plus de 40 cm tandis que les femelles sont légèrement plus petites.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    grégaire
  • Mode de vie
    Nocturne
  • Venimeux
    Non
  • Alimentation
    prédateur

On observe une différence de croissance significative entre les eaux fraîches subtropicales et les eaux tropicales. Ainsi, les individus vivant dans les eaux peu profondes du golfe de Thaïlande grandissent nettement plus vite sur ceux du Sud de l'Australie.

Les juvéniles et jeunes adultes se rencontrent en groupes, les adultes peuvent être vus seuls ou en petits groupes. Ces animaux sont des chasseurs de crevettes et de poissons. Ils complètent ce régime de crabes et de squilles. Ils sont peu enclins au cannibalisme.

Mode de reproduction

Cette espèce se reproduit en couple, et la période de reproduction peut varier considérablement en fonction des conditions climatiques et de la zone géographique. Elle a lieu entre janvier et juin au Sud de l'Inde, entre la fin août et septembre dans les eaux plus fraîches du Japon.

Pendant l'accouplement, les mâles appariés ont des motifs de couleurs différents des mâles seuls. Les œufs sont déposés dans une capsule blanche laiteuse, molles et gélatineuse, rappelant la forme d'un doigt. Chaque capsule comprend jusqu'à une douzaine d'œufs. Ce nombre et la méthode d'incorporation varient en fonction des individus. Ces observations pourraient montrer l'existence d'un complexe de populations différentes dans les eaux japonaises par rapport à celles d'Australie ou de Thaïlande, et donc mener à la description de nouvelles espèces.

Les larves sont planctoniques. Cette espèce peut se reproduire plusieurs fois au cours d'une même saison. Le cycle de vie en milieu naturel semble d'être compris entre 1 et 3 ans mais des expériences en captivité montrent un cycle plus court, n'excédant pas 6 mois. Ceci pourrait s'expliquer par l'influence importante de la température de l'eau.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 30 °C
  • Profondeur
    1 - 100 m
  • Milieu
    Pélagique actif

Présentation du biotope

Ce calmar se rencontre de la surface jusqu'à environ 100 mètres de profondeur. Il est plus commun dans les zones côtières, en particulier dans les herbiers, dans les récifs coralliens et à proximités des fonds sableux.

Les adultes se rapprochent des côtes l'hiver pour se reproduire.

Espèces du même biotope

Maintenance en captivité

Non recommandée

Nous déconseillons la maintenance de cette espèce en aquarium. Cette dernière a des besoins impondérables qui, non respectés, engendrent un stress important pouvant mener à la diminution de son espérance de vie, à l'arrêt de sa croissance ou au développement de pathogènes.

Idées cadeaux

Voyager durable et écologique

S'immerger dans le milieu

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Références bibliographiques

Cephalopods of the world - Volume 2. Myopsid and Oegopsid Squids - FAO Fisheries Synopsis - 2010.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 01/01/1970

Partenariats

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}