Acei

Nom scientifique Pseudotropheus sp. Acei Luwala
Type Mbuna
Descripteur Non décrit
Statut IUCN NE
Genre Pseudotropheus
Pseudotropheus sp. Acei Luwala Pseudotropheus sp. Acei Luwala

Introduction

Pseudotropheus sp. Acei Luwala, plus communément appelé Acei, est un poisson originaire d'Afrique.

Qui est-il ?

Le genre Pseudotropheus

Le lac Malawi compte plus de 450 espèces de cichlidé divisés en deux groupes principaux, les mbunas, inféodés aux zones rocheuses, et les haplos, qui eux résident dans les zones sableuses et pélagiques. Les Pseudotropheus appartiennent au groupe des mbunas et sont proches, entre autre, des genres Cyathochromis, Cynotilapia, Genyochromis, Gephyrochromis, Labeotropheus, Labidochromis, Maylandia, Melanochromis, Tropheops et Petrotilapia.  Ils font partie de la sous-famille des Pseudocrenilabrinae.

La communauté aquariophile a toujours été particulièrement intéressée par les cichlidés des grands lacs africains. Des espèces étaient importées chez certains passionnés avant même qu'elles ne soient officiellement décrites. Il est probable que le fort intérêt développé pour les Pseudotropheus, et plus globalement pour les mbunas, ait eu des répercussions sur les avancées scientifiques réalisées.

La plupart de ces cichlidés de petite taille vivent dans les zones rocheuses du lac, parfois dans des aires très localisées. Quelques espèces sont présentes en zones sableuses et ont un mode de vie lié à la présence d'escargot. Toutes les espèces sont endémiques au lac Malawi, en Afrique de l'Est. En termes de comportement, ces poissons protègent leur progéniture et sont territoriaux. Certaines espèces sont connues pour leur forte agressivité en période de reproduction. En anglais, ces dernières sont parfois appelées les Pseudotropheus "Agressive".

Certaines espèces sont exclusivement carnivores, d'autres herbivores et plusieurs sont omnivores. Une partie d'entre elles a également développé un régime alimentaire hyper spécialisé. Certaines sont spécialisées dans la chasse aux escargots, au moins une espèce est détritivore et se nourrit de parasites d'autres espèces.

En 2019, on compte 16 ou 17 espèces de Pseudotropheus selon Fishbase (l'une des espèces recensées pourrait être un synonyme). Des recherches sont toujours en cours pour finaliser une taxonomie rendue compliquée par la grande diversité de mbunas. Le genre des Pseudotropheus a longtemps compté un grand nombre d'espèces et a posé des complications à la communauté scientifique. Il a été longtemps un sujet de discorde. En 1984, le trop grand nombre d'espèces a mené à une crise et des travaux ont été entrepris par plusieurs ichtyologues.

Ainsi, le complexe des Pseudotropheus tropheops a été déplacé dans le genre Tropheops. Dans les années 1990, deux groupes de scientifiques ont travaillé sur la réorganisation du complexe du Pseudotropheus zebra, ce qui a donné naissance aux genres Maylandia et Metriaclima. Cependant, seul le genre Maylandia est considéré comme valide car les travaux relatifs à ce nouveau genre ont été réalisés et validés en amont de ceux menant à la création du genre Metriaclima.

Selon l'IUCN, sur les 16 ou 17 espèces recensées, l'une est en danger critique d'extinction, l'une est en danger, et 5 sont classées comme "Quasiment Menacées", dont l'espèce type du genre, P. williamsi. Toujours selon l'IUCN, la principale menace à ce jour est la pêche non durable pratiquée pour le commerce aquariophile. Certaines espèces de poisson ayant des aires de répartition très limitées, les populations peuvent facilement se retrouvées fragmentées ou appauvries. Sous un certain seuil, les populations ne sont plus capables de se développer et finissent par être remplacées par des concurrents vivant dans les mêmes niches écologiques.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    10 cm
  • Taille maximale
    11 cm
  • Longévité
    7 ans
  • Taille moyenne
    10 cm
  • Taille maximale
    11 cm
  • Longévité
    7 ans

Description

L'Acei est unicolore avec un corps majoritairement jaune et bleu.

Différences entre mâles et femelles

Le mâle adulte est plus grand que la femelle.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en couple ou en groupe
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne

L'Acei est un poisson vivant en couple ou en groupe qui réside naturellement à proximité du fond. C'est une espèce au tempérament plutôt vif. Cette espèce a tendance à facilement se stresser : ce mal-être se caractérise par l'apparition de barres noires marquées sur l'ensemble de son corps.

L'Acei est un poisson qui peut devenir agressif à certaines occasions. Il n'apprécie guère la présence d'autres espèces "caractérielles" sur son territoire.

Il est généralement paisible avec les poissons non territoriaux. Il devient plus combatif en période de reproduction. Dans ce contexte, il protègera rigoureusement sa ponte et ses alevins contre tout intrus s'approchant de son territoire.

Naturellement, il a tendance à creuser le sable et à transformer son environnement.

Ce poisson est polygâme, le mâle est entouré de plusieurs femelles.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Polygamie
    Oui
  • Protection de la ponte
    Oui

L'Acei est un poisson ovipare incubateur buccal.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    23 - 28 °C
  • pH (acidité)
    7.5 - 8.5
  • gh (dureté)
    8 - 15
  • Courant
    Lent et Stagnant

Présentation du biotope

L'Acei réside naturellement dans une eau basique.

Le sol est généralement constitué de sable et de rochers.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    400 litres
  • Population min
    non renseigné
  • Température
    23 - 28 °C
  • pH (acidité)
    7.5 - 8.5

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Robustesse
    tolérant
  • Comportement
    peu agressif
  • Disponibilité
    occasionel

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce est généralement disponible dans le commerce spécialisé ou auprès des clubs aquariophiles. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

L'Acei est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 23 °C et 28 °C. . Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 31°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 400 litres.

L'Acei est un poisson de caractère qui quitte rarement son territoire. Il n'est pas très agressif envers ces voisins, même territoriaux. Cependant, il ne faut pas négliger son besoin d'un espace conséquent et bien agencé pour lui permettre de marquer son territoire. Il ne doit pas cohabiter avec des poissons territoriaux de grande taille ou trop agressifs afin d'éviter qu'il ne soit dominé voire blessé.

Il peut vivre correctement avec des espèces territoriales paisibles de plus grande taille ou avec des voisins au comportement similaire, à condition que le volume d'aquarium le permette. La surface au sol est un élément clé pour s'assurer la réussite de son élevage. Il est important d'éviter de faire cohabiter deux espèces territoriales occupant la même zone de vie dans un aquarium trop petit. En période de reproduction, il n'hésitera pas à défendre avec virulence son territoire, comportement qui peut fragiliser des poissons d'ordinaire timides.

Ce poisson étant polygame, le mâle doit toujours être maintenu avec plusieurs femelles. Un ratio de trois femelles pour un mâle semble être un bon compromis pour la constitution du groupe.

Ce poisson a la particularité de creuser son territoire dans le sable. De ce fait, il est susceptible de déraciner les plantes et de modifier le décor de l'aquarium.

Conseils pour la maintenance en eau basique

L'Acei vivant naturellement dans une eau basique, la présence de roches calcaires de type meulière ou travertin améliorera son environnement. Il est également conseillé d'ajouter du sable avec un apport de sels spécifiques pour stabiliser le pH, à jauger en fonction de la dureté de l'eau utilisée.

Conseils pour l'alimentation

L'Acei est alguivore et herbivore.

Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Il convient de ne pas trop nourrir vos pensionnaires pour éviter de polluer l'eau. Pour un spécimen adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

La reproduction de cette espèce en aquarium est considérée comme accessible. Elle a idéalement lieu à une température avoisinant les 25 °C pour un pH de 8.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Entretenir son aquarium

S'immerger dans le milieu

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Robert Allgayer

Robert Allgayer

En collaboration avec : Fédération Française Aquariophilie

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 15/09/2021

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}