Neolamprologus brevis

Nom scientifique Neolamprologus brevis
Descripteur Boulenger
Année description 1899
Statut IUCN LC
Famille Cichlidae
Genre Neolamprologus
Neolamprologus brevis Neolamprologus brevis

Introduction

Le Neolamprologus brevis est un poisson tropical originaire d'Afrique endémique du lac Tanganyika

Qui est-il ?

Morphologie

  • Type
  • Taille moyenne
    5 cm
  • Taille maximale
    6 cm
  • Longévité
    8 ans
  • Type
  • Taille moyenne
    5 cm
  • Taille maximale
    6 cm
  • Longévité
    8 ans

Comment reconnaître Neolamprologus brevis ?

Neolamprologus brevis mesure autour de 5 cm. Les mâles dominants peuvent cependant atteindre 6 cm. Ce poisson est unicolore avec un corps majoritairement argent.

Différences entre mâles et femelles

La différence entre mâle est femelle est très visible. Le mâle adulte est plus grand que la femelle.  

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en couple
  • territorialité
    Oui
  • Mode de vie
    Diurne
Le Neolamprologus brevis est un petit poisson vivant en couple qui réside naturellement à proximité du fond. C'est une espèce au tempérament plutôt vif. Le Neolamprologus brevis est un poisson hargneux qui ne tolère aucune incursion dans sa zone de vie. Il se défendra contre les autres espèces territoriales et il peut provoquer des combats musclés. Il est généralement un peu plus tolérant avec les poissons non territoriaux. En période de reproduction, il devient encore plus agressif, protègeant sa progéniture avec acharnement. Il peut se montrer également très violent envers ses congénères. Des parades voire des combats soutenus peuvent survenir régulièrement entre les différents membres. Naturellement, il a tendance à creuser le sable et à transformer son environnement, surtout autour de sa coquille. Le Neolamprologus brevis a la particularité de vivre dans des coquilles d'escargot vides. Chaque couple occupera prioritairement les coquilles à proximité de la végétation ou des zones rocheuses. Les coquilles seront petit à petit recouvertes de sable et inclinées vers le haut jusqu'à que seule l'entrée devienne visible.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
Le Neolamprologus brevis est un poisson ovipare conchylicole qui pond habituellement dans des coquilles de Neothauma.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    23 - 27 °C
  • pH (acidité)
    8 - 9.5
  • gh (dureté)
    9 - 19

Présentation du biotope

Le Neolamprologus brevis réside naturellement dans une eau plutôt dure et basique. Le sol est généralement constitué de roches, de sable fin avec une litière de coquilles de Neothauma. Bien que naturellement conchylicole, il peut aprécier la présence d'amas rocheux pour y trouver refuge.

Espèces du même biotope

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    50 litres
  • Population min
    2
  • Température
    23 - 27 °C
  • pH (acidité)
    7.2 - 8

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Robustesse
    robuste
  • Comportement
    moyennement agressif
  • Disponibilité
    courant

Recommandations chez nos partenaires

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les animaux issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26 °C dans une eau neutre.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Neolamprologus brevis est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 23 °C et 27 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 30°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Poisson conchylicole

La présence de coquilles est un pré-requis pour envisager sa maintenance. Comptez un minimum d'une coquille vide par couple, en respectant un minimum d'espace entre chacune d'entre elles. Bien qu'il soit préférable d'insérer des coquilles provenant de son origine géographique, il est également possible d'utiliser des coquilles d’escargot de Bourgogne.

Poisson constructeur

Ce poisson a la particularité de creuser son territoire dans le sable. De ce fait, il est susceptible de déraciner les plantes et de modifier le décor de l'aquarium.

Cohabitation & Environnement

La présence de coquilles est un pré-requis pour envisager sa maintenance. Comptez une coquille vide par couple, en respectant un minimum d'espace entre chacune d'entre elles. Bien qu'il soit préférable d'insérer des coquilles provenant de son origine géographique, il est également possible d'utiliser des coquilles d’escargot de Bourgogne ou de bulots. La spécificité de l'espèce est que mâle ET femelle se réfugient dans la même coquille en cas de danger. Dans un contexte de maintenance monospécifique, il convient de le maintenir un couple dans un volume minimum de 50 litres. Une coquille au centre de l'aquarium, une couche de sable fin sur le sol et un amas de petits galets sur le fond. Dans le cadre d'une maintenance communautaire ou de plusieurs couples, il conviendra de prévoir un volume conséquent d'au minimum 200 a 300 litres afin de proposer plusieurs territoires distincts. Bien que de petite taille, Neolamprologus brevis est pourvu d’un fort caractère. Sa maintenance avec d'autres poissons territoriaux dans un volume inadapté risquera de tourner au fiasco. En effet, il n'hésitera pas à se battre avec virulence pour protéger son territoire, autour de sa coquille, et pour dominer ses voisins. Il est important de bien réfléchir à la constitution de la future population pour éviter ce genre de désagrément. L'aquarium devra être agencé de manière à ce que chaque espèce puisse définir confortablement son propre territoire. Le Neolamprologus brevis vivant naturellement dans une eau basique, la présence de roches calcaires de type meulière ou travertin améliorera son environnement. Il est également conseillé d'ajouter du sable avec un apport de sels spécifiques pour stabiliser le pH, à jauger en fonction de la dureté de l'eau utilisée. Pour coller au mieux avec son biotope, vous pouvez recouvrir le fond du bac de sable et déposer un amas de pierres de manière à former des grottes. Ce poisson a la particularité de creuser son territoire dans le sable. De ce fait, il est susceptible de déraciner les plantes et de modifier le décors de l'aquarium. Pour éviter que l'eau ne devienne trop polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour la maintenance en eau basique

Neolamprologus brevis vivant naturellement dans une eau basique, la présence de roches calcaires de type meulière ou travertin améliorera son environnement. Il est également conseillé d'ajouter du sable avec un apport de sels spécifiques pour stabiliser le pH, à jauger en fonction de la dureté de l'eau utilisée.

Filtration design et écologique

Cette espèce peut être maintenue dans un nano aquarium. En limitant la population du bac, il est possible de recréer un bout de nature chez soi, en installant une filtration reposant sur les plantes. C’est le cas par exemple des filtrations naturelles CocoPlant.

Grâce au principe de l'aquaponie, un écosystème s'installe naturellement dans votre aquarium : les déchets des poissons, crustacés, mollusques sont transformés en nutriments pour les plantes ! Les micro-organismes, présents dans la coco et les billes d'argile, et les plantes vont ainsi purifier l'eau de votre aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Le Neolamprologus brevis est un omnivore à tendance benthivore. Dans le lac il se nourrit à la fois de zooplanton, petits crustacés, larves d'insectes mais aussi d'algues vertes... Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture. Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Oui
Sa reproduction en aquarium est considérée comme très facile. Elle a idéalement lieu à une température avoisinant les 26 °C pour un pH de 8.0. Une fois que la femelle est prête, elle attire le mâle pour féconder sa ponte. Les oeufs sont collés et ventilés dans la coquille et les larves puis les alevins y restent jusqu'à ce que leur sac vitellin soit vide. Ensuite les jeunes se baladent autour de la coquille et acceptent tout type de nourriture pour alevins (Paillettes écrasées, nauplies d'Artemia, microvers). Le mâle pouvant s'en prendre à la portée, les amas de galets autour du site de ponte serviront de refuge mais ilsera souvent necéssaire de prélever pour en faire élevage.

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Entretenir son aquarium

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoît Jonas

Benoît Jonas

Jérôme hugues

Jérôme hugues

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 24/05/2022

Partenaires

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}