Cichla piquiti

Nom scientifique Cichla piquiti
Descripteur Kullander & Ferreira
Année description 2006
Type Monster fish
Genre Cichla
Famille Cichlidae
Cichla piquiti Cichla piquiti

Espèces de la même famille

  • Champsochromis caeruleus

    Cichlidae

  • Apistogramma pulchra

    Cichlidae

  • Apistogramma huascar

    Cichlidae

  • Ectodus descampsii

    Cichlidae

  • Maylandia fainzilberi

    Cichlidae

  • Apistogramma gibbiceps

    Cichlidae

  • Lepturus

    Buccochromis lepturus

  • Biotoecus dicentrarchus

    Cichlidae

Proches congénères

  • Cichla orinocensis

    Cichlidae

  • Mariposa

    Cichla ocellaris

  • Cichla kelberi

    Cichlidae

  • Cichla monoculus

    Cichlidae

Espèces du même biotope

  • compressiceps nain

    Crenicichla compressiceps

  • pacu brebis

    Acnodon normani

  • Géo altifrons

    Geophagus altifrons

  • Raie du Tocantins

    Potamotrygon henlei

  • Piranha de Gery

    Serrasalmus geryi

  • Baryancistrus niveatus

    Loricariidae

Introduction

Le Cichla piquiti est une espèce prédatrice tropicale originaire d'Amérique du sud.

Qui est-il ?

Le genre Cichla

Les espèces du genre Cichla sont largement distribuées en Amérique du sud. On les rencontre dans les bassins de l'Amazone, du Tocantins et de l'Orénoque, ainsi que dans les petites rivières qui drainent les Guyanes.

Plusieurs espèces ont été largement diffusées dans de nouvelles zones où elles pourraient provoquer des dégâts sur les écosystèmes. Ainsi on rencontre aujourd'hui des Cichla dans les bassins des fleuves Paranà et Paraguay.

En 2019, 15 espèces sont décrites. Elles sont facilement identifiables aux caractères externes, en particulier la couleur du motif. Chez six espèces, les juvéniles possèdent trois taches noires sur le côté et une bande sombre reliant la tache postérieure à la base de la nageoire caudale. Les juvéniles des neuf espèces restantes, en plus des trois taches, possèdent une couleur foncée.

Ces poissons sont régulièrement capturés par les pêcheurs sportifs et récréatifs. Ils sont parfois consommés. Au Brésil, ils sont appelés "Tucunaré". Dans les pays hispanophones, on l'appelle aussi "Pavon" (Paon).

Comme la plupart des poissons, les juvéniles vivent en banc. Puis des groupes de jeunes individus s'émancipent et rejoignent les rives pour chasser. Une fois adulte, ils sont souvent solitaires. Chez toutes les espèces du genre, la reproduction a lieu en couple. Les adultes protègent rigoureusement la ponte et les alevins contre tout intrus approchant leur territoire.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    40 cm
  • Taille maximale
    80 cm
  • Mimétisme
    Aucun
  • Taille moyenne
    40 cm
  • Taille maximale
    80 cm
  • Mimétisme
    Aucun

Description

Le Cichla piquiti juvénile a une ligne noire horizontale qui parcourt la 2ème moitié de son corps et des vermiculures brillantes qui le font ressembler à un C. temensis ou un C. pinima.  Ce patron de coloration s'estompe avec la croissance et les subadultes tendent vers une coloration plus bleue, selon l'éclairage, ce qui lui vaut son appellation locale "Tucunaré Azul".

L'espèce, avant d'être décrite en 2006 était connue sous l'appellation de Cichla "Araguaia" et était supposément une variante régionale du Cichla temensis. De nombreuses informations contradictoires circulent sur sa taille adulte finale. Cependant, ce poisson étant largement pêché de manière sportive, des individus de plus de 70 cm sont régulièrement pêchés et photographiés.

Il s'agit d'une espèce largement reproduite en Asie. Les adultes de ces souches élevées en captivité dépassent régulièrement les 80 cm.

Différences entre mâles et femelles

Comme chez tous les Cichla, le mâle est plus épais, avec une tête très massive et en période de reproduction, il développe la gibbosité frontale caractéristique de la dominance.

Mode de vie & Comportement

  • territorial
    Oui
  • Venimeux
    Non
  • Mode de vie
    Diurne
  • Sociabilité
    solitaire

Dans ses premières années, les petits piquiti chassent en groupe en encerclant les petits poissons. Plus tard, les adultes deviennent solitaires. Ils chassent à l'affût et font partie des grands prédateurs de leur milieu.

Les mâles adultes sont des poissons territoriaux qui, outre le fait qu'ils puissent dévorer leurs voisins de petite taille, peuvent être agressif contre des voisins territoriaux trop envahissants. Les couples deviennent plus combatifs en période de reproduction.

En dehors des chasses, il est généralement assez peu dérangé par la présence de poissons non territoriaux.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particuliers pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Hermaphrodite
    Non
  • Polygamie
    Non
  • Protection de la ponte
    Oui

Le Cichla piquiti est un poisson ovipare qui pond sur substrat caché.

D'où vient-il ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    21 - 32 °C
  • pH (acidité)
    5.8 - 7.3
  • gh (dureté)
    5 - 12
  • Courant
    Faible - Moyen

Présentation du biotope

Le Cichla piquiti réside naturellement dans une eau neutre. Le sol est généralement constitué de sable et de rochers.

Originaire du bassin inférieur de l'Amazone, particulièrement dans les Rio Itacaiunas, Maraba, Itipiranga, et même sur le cours supérieur du Tocantins. Une présence moins marquée a été également notée sur le drainage du Rio Araguaia.

 

Espèces du même biotope

  • compressiceps nain

    Crenicichla compressiceps

  • pacu brebis

    Acnodon normani

  • Géo altifrons

    Geophagus altifrons

  • Raie du Tocantins

    Potamotrygon henlei

  • Piranha de Gery

    Serrasalmus geryi

  • Baryancistrus niveatus

    Loricariidae

Maintenance en aquarium

Recommandations générales

  • Volume min
    5000 litres
  • Population
    non renseigné
  • Température
    21 - 32°C
  • pH (acidité)
    5.8 - 7.3

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    très difficile
  • Comportement
    peu agressif
  • Robustesse
    robuste
  • Disponibilité
    rare

Rappels généraux

Avant l'aquisition d'un animal

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retour d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Conditions d'élevage en eau douce

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils proposés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolués.

Respect de la vie sauvage

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

Difficulté de maintenance

Le Cichla piquiti est une espèce dont la maintenance est plutôt reservée à des aquariophiles avertis. Elle ne pourra être réalisée avec succès qu'en effectuant un minimum de travail de documentation. Les conditions particulières d'élevage peuvent facilement entraîner la mort de l'espèce ou d'autres animaux.

Espèce rare

Cette espèce est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et reproduisent des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Entretien et équilibre de l'eau

Le Cichla piquiti est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 21 °C et 32 °C. Le pH de l'eau oscille de 5.8 à 7.3. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 35°C sur de longues périodes. La teneur en Nitrates devrait restée inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Cohabitation & Environnement

Ce poisson étant un prédateur, il est recommandé de le maintenir dans un environnement spécifique, sans autre espèce. En effet, tout poisson entrant dans sa bouche constituera une proie potentielle. Un aquarium de 5000 litres est le minimum conseillé pour sa maintenance.

Si vous tentez tout de même de l'associer à d'autres espèces, les poissons insérés devront être d'une taille au moins comparable au prédateur dans un volume beaucoup plus conséquent.

Pour éviter que l'eau ne devienne trop polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Le Cichla piquiti est un prédateur piscivore. Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée, pour autant qu'elle y ait été acclimatée. On peut déclencher les attaques en faisant ricocher en surface les nourritures inertes, ou en les faisant "fuser" dans un courant de surface. Les nourritures "rouges", telles que les larves de moustiques (pour les juvéniles) sont facilement acceptées et génèrent rapidement une attaque.

Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture (vers de terre, insectes, poissons, crustacés, invertébrés...)

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson juvénile, vous pouvez le nourrir au moins une fois par jour. Les subadultes, dès 25 cm, peuvent être nourris un jour sur deux. Pour les adultes, afin de limiter le danger réel d'obésité, une distribution de 2-3 fois par semaines est largement suffisante.

Ces animaux pourraient vous intéresser

  • Cichla kelberi

    Cichlidae

  • Cichla monoculus

    Cichlidae

  • Mariposa

    Cichla ocellaris

  • Cichlasoma portalegrense

    Cichlidae

  • tétra argenté

    Ctenobrycon spilurus

  • Guianacara geayi

    Cichlidae

Protocole de reproduction

Identique aux autres espèces du genre (voir C. monoculus).

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Idées cadeaux

Apprendre en s'amusant

Observer en experminentant

Découvrir en bouquinant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

  • Champsochromis caeruleus

    Cichlidae

  • Apistogramma pulchra

    Cichlidae

  • Apistogramma huascar

    Cichlidae

  • Ectodus descampsii

    Cichlidae

  • Maylandia fainzilberi

    Cichlidae

  • Apistogramma gibbiceps

    Cichlidae

  • Lepturus

    Buccochromis lepturus

  • Biotoecus dicentrarchus

    Cichlidae

Articles qui pourraient vous intéresser

A lire sur la toile

Où voir cette espèce ?

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Christophe Girardet

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le
  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}