silure rayé

Nom scientifique Platydoras costatus
Descripteur Linnaeus
Année description 1758
Statut IUCN NE
Famille Doradidae
Genre Platydoras
Platydoras costatus Platydoras costatus

Introduction

Le Platydoras costatus, plus communément appelé silure rayé, est un poisson-chat tropical d'eau douce originaire d'Amérique du Sud. Il peut porter les désignations Doras dentatus, Mystus ascita, Platydoras dentatus ou Silurus costatus. Relativement connu dans le hobby aquariophile, il est souvent confondu avec Platydoras armatulus qui se reconnait à des rayures jaunes caractéristiques au niveau de la tête.

Cette espèce est parfois pêché localement pour être consommée.

Qui est-il ?

Le genre Platydoras

Le genre a été créé par Bleeker pour reclasser Silurus costatus. Ces espèces appartiennent à la famille des doradidés, appelés plus couramment poissons-chats cuirassés ou poissons-chats épineux. Elles sont caractérisées par un pédoncule caudal possédant plusieurs écailles de part et d'autres. Les écailles latérales sont allongées. Comme chez les autres poissons de leur famille, ces espèces possèdent une épine dorsale imposante.

Les Platydoras vivent en Amérique du Sud, du Surinam à la Bolivie. L'espèce type est le Platydoras costatus. Il est probable que des espèces soient encore non décrites dans ce genre.

Morphologie

  • Taille moyenne
    20 cm
  • Taille maximale
    25 cm
  • Mimétisme
    fond sableux
  • Motif
    rayures horizontales
  • Taille moyenne
    20 cm
  • Taille maximale
    25 cm
  • Mimétisme
    fond sableux
  • Motif
    rayures horizontales

Comment reconnaître le silure rayé ?

Ce poisson a la particularité de posséder plusieurs paires de barbillons qui lui permettent de fouiller le fond et de détecter les aliments ainsi déplacés.

Le corps est massif et caractérisé par deux bandes marrons horizontales, l'une traversant l'œil. Le corps est orangé et marron foncé.

Différences entre mâles et femelles

Les femelles pourraient avoir l'abodmen plus rebondi que les mâles.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    grégaire
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Nocturne

Cette espèce est connue pour émettre des sons facilement audibles par l'homme.

Ce poisson est de tendance grégaire. Il se rencontre sur le fond et affectionne particulièrement les zones sableuses dans lesquelles il chasse des mollusques et crustacés. Il complète son régime de débris végétaux divers. En cas de danger, il peut s'enfouir dans le sable ou se réfugier dans une anfractuosité dans les rochers.

C'est une espèce nocturne qui reste généralement à couvert durant la journée. Il semble vivre dans des zones de courant.

Fait encore rarement observé en eau douce, les juvéniles sont connus pour être des poissons nettoyeurs, en particulier auprès des carnassiers Hoplias.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non

Le silure rayé est un poisson dont le mode de reproduction est encore inconnu.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Contenu publicitaire

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    24 - 30 °C
  • pH (acidité)
    5.8 - 7.5
  • gh (dureté)
    2 - 20
  • Courant
    Fort

Présentation du biotope

Le silure rayé réside naturellement dans une eau légèrement acide. L'espèce affectionne particulièrement les eaux claires à courant fort et les rapides. Le biotope est généralement constitué de sable et de rochers.

Maintenance en aquarium

Déontologie

Fishipédia soutient la pratique d'une aquariophilie responsable et respectueuse de l'environnement. Nous encourageons la maintenance si celle-ci est motivée par le désir de comprendre le fonctionnement biologique du vivant et si elle est réalisée dans le respect de la vie animale.

Nous pensons que l'aquariophilie est une ouverture à la découverte des milieux aquatiques, en particulier d'eau douce, et que cette connaissance est nécessaire pour mieux protéger et respecter ces environnements. Logiquement, nous réfutons l'achat compulsif d'animaux qui ne trouveraient pas une place suffisante et / ou adaptée dans l'aquarium hôte.

Recommandations générales

  • Volume min
    800 litres
  • Population min
    4
  • Température
    24 - 30 °C
  • pH (acidité)
    5.8 - 7.5

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Robustesse
    tolérant
  • Comportement
    pacifique
  • Disponibilité
    occasionel

Recommandations chez nos partenaires

Rappels généraux

Il est fortement conseillé de lire la fiche complète dédiée et de se renseigner sur les retours d'expériences de maintenance de l'animal envisagé, ceci afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

En eau douce, à l'état sauvage, les animaux sont soumis aux conditions météorologiques et vivent dans des eaux dont les caractéristiques sont souvent variables. Les conseils donnés par notre équipe pour la maintenance en aquarium sont des estimations et ne peuvent être assimilés à des données scientifiques. Les spécimens sauvages sont plus difficiles à élever que ceux issus de l'élevage. Certains traits de caractère peuvent également avoir évolué.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché en milieu naturel. Voir aussi, la charte Fishipedia.

Conseils de maintenance

L'élevage de cette espèce est accessible à condition de bien se renseigner sur ses besoins en aquarium. Les éventuels cohabitants doivent être choisis avec soin pour éviter la perte d'animaux.

Cette espèce est généralement disponible dans le commerce spécialisé ou auprès des clubs aquariophiles. Les spécimens issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

Le chlore et la chloramine sont dangereux pour la santé des animaux. Utilisés pour désinfecter l'eau, ces agents sont présents en quantité non négligeable dans l'eau du robinet. Nous conseillons d'utiliser un anti-chlore lors de chaque changement d'eau. Outre le chlore, des traitements et médicaments vendus pour l'aquariophilie contiennent parfois des métaux lourds dangereux à forte dose.

Entretien et équilibre de l'eau

Le silure rayé est une espèce qui vit naturellement à une température comprise entre 24 °C et 30 °C. Pour une bonne maintenance, la température ne devrait jamais dépasser les 33°C sur de longues périodes. La teneur en nitrates devrait rester inférieure à 50mg/L. Pour garder une eau propre et non polluée, prévoyez un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau.

Poisson à barbillon

Attention, ce poisson possède des barbillons qu'il utilise pour fouiller le fond. Il est nécessaire d'être particulièrement vigilant quant au choix du substrat. Un mauvais substrat entraînera la perte des barbillons et potentiellement des coupures qui pourraient s'infecter. En cas de quartz, vérifiez que les arêtes soient lisses et non coupantes (il existe du quartz arrondi spécifique). Si cela est possible, privilégiez du sable de Loire.

Incompatibilités formelles

Attention, le silure rayé est incompatible avec les mollusques et crustacés.

Cohabitation & Environnement

Le silure rayé ne se soucie guère de ses colocataires. C'est un poisson paisible qui ne présente pas de problèmes de comportement dans un aquarium communautaire.

Étant un poisson vivant en grands groupes, il convient d'installer au moins 4 individus dans un aquarium de 800 litres minimum. Bien que parfois certains groupes puissent "fusionner", mélanger plusieurs espèces grégaires vivant dans la même zone de vie est déconseillé si le volume n'est pas conséquent.

Bien que ce poisson soit plutôt paisible, il est susceptible de manger des espèces de petites tailles. En effet, comme de nombreux autres poissons, le silure rayé est une espèce opportuniste qui peut devenir prédatrice en certaines occasions. L'éventuelle prédation a souvent lieu la nuit, lorsque cette espèce est plus active. Il est recommandé d'être particulièrement vigilant sur la constitution de la population de votre aquarium.

Pour coller au mieux avec son biotope, vous pouvez recouvrir le fond du bac de sable et déposer un amas de pierres de manière à former des cachettes. Le silure rayé est une espèce qui vit naturellement dans des zones de fort courant. Ainsi, nous conseillons la mise en place d'une filtration surdimensionnée afin de garantir un courant important et surtout une forte oxygénation. Un système venturi améliorera le taux d’oxygène dissous en période estivale.

Conseils pour l'alimentation

Le silure rayé est un omnivore à tendance carnivore. Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

  • Protection de la ponte
    Non

Aucun protocole renseigné pour le moment.

Risques d'hybridation

De manière générale, il est conseillé de ne pas mélanger plusieurs espèces d'un même genre ou différentes variétés d'une même espèce pour éviter les risques d'hybridation.

Magasins partenaires proches

Ces animaux pourraient vous intéresser

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Apprendre en s'amusant

Entretenir son aquarium

Découvrir les milieux

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

Sujets qui pourraient vous intéresser

Où acheter ce poisson sur la toile ?

A lire sur la toile

Sites partenaires en aquariophilie

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Références bibliographiques

Platydoras brachylecis, a new species of thorny catfish (Siluriformes: Doradidae) from northeastern Brazil - Nivaldo M. PiorskiI - Julio C. GaravelloII - Mariangeles Arce H. - Mark H. Sabaj Pérez - Scielo - 2008.

Record of cleaning behavior by Platydoras costatus (Siluriformes: Doradidae) in the Amazon Basin, Brazil - Lucélia Nobre CarvalhoI - Rafael ArrudaII - Jansen Zuanon - Scielo - 2003.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 19/05/2022
Jours
Heures
Min
Sec

Très bientôt... Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

Découvrez FishiShop
Des produits écologiques & ludiques
Pour soutenir le projet Fishipédia

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}