characin arroseur

Le characin arroseur

Fiche poisson, dernière mise à jour : 10/01/2019

Introduction

Le Copella arnoldi, plus communément appelé characin arroseur, est un poisson tropical d'eau douce originaire d'Amérique du sud.

Qui est-il?

Informations scientifiques

Caractéristiques principales de l'espèce Copella arnoldi

  • Taille
    entre 5 et 7 cm
  • Forme
    -
  • Motif
    -
  • Mimétisme
    Aucun

Spécificités

Le characin arroseur est unicolore avec un corps majoritairement marron et rose.

Dimorphisme & Dichromatisme

Les mâles sont plus grands que les femelles et arborent un jeu de couleurs plus vives. Ils ont également des nageoires plus effilées.

Comportement

  • Sociabilité adulte
    vivant en petits groupes
  • Mode de vie
    Diurne
  • Territorial
    Non
  • Type de nage
    plutôt vif

Le characin Arroseur est un poisson vivant en petits groupes qui réside naturellement proche de la surface. C'est une espèce au tempérament plutôt vif.

De manière générale, c'est un poisson indépendant qui ne se préoccupe guère des autres espèces. Cependant, en période de reproduction, les mâles sont plus hargneux et protègent avec vigueur leurs territoires (en face des pontes en surface).

Mode de reproduction

Le Copella arnoldi a la particularité (unique à ce jour) de pondre ces œufs en dehors de l'eau.

Dans la nature, la période de frai s'étend de mai à juillet, période durant laquelle la forêt est inondée et donc l'accès aux feuilles environnantes est plus facile. Les lieux de ponte sont nombreux et les prédateurs moins présents dans les zones fraîchement inondées. Le mâle part à la recherche d'une feuille propice à la ponte puis y entraîne la femelle. Les deux poissons se synchronisent et effectuent des petits sauts pour déposer et ensemencer les œufs. Lorsque l'ensemble de la ponte ne peut avoir lieu sur un seul lieu par manque de place, le mâle trouve d'autres lieux. Par la suite, une fois l'accouplement terminé et la femelle chassée, il arrose les différentes pontes par un bref mouvement de queue.

Après 24h, on commence à distinguer les embryons. Les alevins éclosent entre 36 et 72 heures après la ponte, en fonction de la température. Ils tombent directement dans l'eau où ils sont abandonnés à leur sort par leurs géniteurs qui peuvent également les manger.

D'où vient-il?

Carte de répartition

Présence géographique & Etat des populations

le Copella arnoldi  se rencontre de la partie inférieure du bassin Amazone jusqu'au delta de l'Orénoque. Il est commun dans les rivières côtières des Guyanes et du Suriname. L'espèce a été introduite à Trinité et Tobago.

Statut de conservation IUCN

En Savoir Plus

Une espèce est dite Non évaluée lorsqu’elle n’a pas encore été confrontée aux critères IUCN et qu'aucune estimation fiable de la viabilité de sa population n'a été faite.

Quel est son écosystème?

Caractéristiques de l'eau en milieu naturel

  • Température
    25 - 28 °C
  • pH (Acidité)
    5.5 - 7.0
  • GH (Dureté)
    1 - 5
  • Courant
    modéré - lent

Présentation du biotope

Le Copella arnoldi vit dans des zones de jungle inondée où la végétation est très dense. Il fréquente des eaux ambrées très sales, avec une forte teneur en tanin issu de la décomposition de matière organique.

Ces eaux sont généralement acides. Ce phénomène modifie la couleur de l'eau qui a tendance à se brunir. Dans certaines zones particulièrement riches en matières organiques, l'eau devient tellement teintée qu'on la caractérise d'eau noire.

Immersion au cœur du biotope

Conseils pour sa maintenance en aquarium

Nos recommandations

  • Volume min
    80 litres
  • Population min
    4 individus
  • Température
    25 - 28 °C
  • pH (Acidité)
    5.5 - 7.0

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Comportement
    pacifique
  • Robustesse
    assez fragile
  • Disponibilité
    occasionnellement disponible

Introduction

Le characin arroseur est un poisson qui vit naturellement à une température comprise entre 25 °C et 28 °C. Le pH de l'eau oscille de 5.5 à 7.0 .

A savoir, avant l'achat de poisson, il est indispensable de lire la fiche qui lui est dédiée afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché dans un milieu naturel français.

Population & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 80 litres.

En dehors des périodes de reproduction, le characin arroseur ne se soucie guère de ses colocataires. C'est un poisson paisible qui ne présente pas de problèmes de comportement dans un aquarium communautaire. Attention cependant au comportement de certains mâles après les pontes. Leur vigueur pour protéger leurs territoires en surface peut fragiliser certains poissons, principalement en ce qui concerne l'accès à la nourriture.

Vivant naturellement dans une eau acide, généralement en eau "noire" ou "tamisée", la mise en place d'une filtration sur tourbe est idéale pour son équilibre. L'ajout de feuilles en décomposition et de fruits d'aulnes peut sensiblement améliorer ses conditions de maintien en augmentant naturellement l'acidité de l'eau. L'espèce apprécie un environnement particulièrement riche en végétation. L'ajout de plantes lui offrira de nombreuses cachettes qui atténueront son éventuel stress. Des plantes flottantes de type Pistia ou Salvinia peuvent être ajoutées pour recréer l'ambiance tamisée caractéristique de ses conditions de vie en milieu sauvage.

Attention, le characin arroseur est un excellent sauteur, utilisant naturellement cette faculté pour changer de zone de vie ou pour échapper à des prédateurs. L'aquarium doit être parfaitement recouvert pour éviter qu'il ne réalise un saut mortel...

Le characin arroseur est sensible aux changements brutaux de paramètres ainsi qu'aux produits chimiques. Son acclimatation en aquarium doit être réalisée avec un soin tout particulier pour éviter qu'il ne développe des maladies ou des faiblesses. Pour le bien-être de cette espèce, il est conseillé de renouveler 20% de l'eau toutes les deux semaines. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Dans la nature, le Copella arnoldi se nourrit de vers, d'insectes et crustacés. En aquarium, il peut être nourri avec des paillettes spécialement conçues pour les poissons de sa famille.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

Tout comme dans la nature, en aquarium, le Copella arnoldi pond ces œufs en dehors de l'eau, généralement sur le dessus d'une feuille ou sur l'une des parois supérieures de l'aquarium. Pour se faire, le mâle et la femelle se "collent" puis sautent en synchronisation jusqu'au lieu de ponte. La femelle y dépose entre 5 et 10 œufs immédiatement fécondés par le mâle. L'opération est répétée de nombreuses fois jusqu'à ce qu'une centaine d’œufs aient été pondus. Le saut peut atteindre 10cm de haut et les poissons ont la capacité de rester jusqu'à 10 secondes hors de l'eau.

Le mâle chasse alors la femelle et les éventuels intrus puis entretient le nid en arrosant régulièrement la zone de ponte de sorte à humidifier continuellement les œufs. Pour se faire, il réalise des mouvements brusques avec sa queue à la surface de l'eau.

Dans un aquarium communautaire, les chances de survie sont très faibles. Des plantes de surface (type Limnobium laevigatum) peuvent constituer un premier réseau de cachettes pour les nouveaux nés. Si vous souhaitez obtenir un grand nombre d'alevins, il est préférable de récupérer ceux-ci avant qu'ils ne tombent dans l'eau.

Les plantes de type Scindapsus fixées grâce a des ventouses aux vitres et maintenues hors de l'eau racines trempantes (entre la surface de l'eau et le couvercle) sont des supports de ponte excellent, leur avantage est d'être amovible, les larves peuvent donc être transférées peu avant leur maturité dans un autre aquarium pour éviter la prédation des adultes. La différence de paramètres entre les deux aquariums utilisés ne semble pas porter conséquence.

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Littérature associée à l'espèce

Pour aller plus loin

Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

  • Benoit Chartrer

    Activité : Concepteur Fishipedia, développeur Web

    Spécialité : Poissons d'eau douce, Mata Atlantica, photographies en milieu naturel

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia / Encycloweb - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247

  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}