Sur les traces du brochet en vallée de Meuse

Le film

Le brochet est classé comme espèce vulnérable en France, en recul notamment suite à la disparition de ses frayères. Découvrez en vidéo un projet inédit sur le fleuve Meuse, qui consiste à suivre des brochets par radio-pistage durant une année, pour mieux comprendre leurs déplacements dans le cours d’eau et mieux restaurer leurs habitats.

Sur les traces du brochet en vallée de Meuse

Au fil d’images aériennes et subaquatiques sur la Meuse sauvage, familiarisez-vous avec ce prédateur des eaux douces et découvrez les actions de suivi et de restauration menées sur ses milieux d’accueil.

Bénéfiques à sa reproduction et au maintien de sa population, les zones humides telles que les bras morts ou les prairies inondées, sont indispensables à son cycle de vie. Elles lui permettent de déposer ses œufs sur les végétaux dans un environnement calme et peu profond, assurant aux alevins un milieu favorable à leur développement, avant de rejoindre la rivière…

Un film réalisé par Anne-Cécile Monnier pour la Fédération de la Meuse pour la pêche et la protection du milieu aquatique, grâce au soutien financier de la Fédération Nationale pour la Pêche en France.

Quelques mots de la réalisatrice

Biologiste d’eau douce passionnée par la vie qui peuple les milieux aquatiques, je réalise notamment des documentaires visant à faire partager au grand public des actions de préservation ou de restauration de ces écosystèmes, menées par les acteurs de l’eau.

C’est en 2017 que Fédération de la Meuse pour la pêche et la protection du milieu aquatique  m’a contactée pour me proposer de mettre en images ce projet ambitieux. J’ai tout de suite été séduite par les attentes et le déroulé de cette étude, axée sur une espèce emblématique de nos cours d’eau et dont la préservation dépend intimement de la qualité des milieux aquatiques. Durant le tournage de ce documentaire, j’ai suivi les équipes de pistage sur le terrain et participé aux campagnes de marquage des 100 brochets concernés. La période de tournage s’est étalée sur une année, nécessaire à la capture de toutes les phases de l’étude.

Au-delà de la réalisation de documentaires, je communique également sur la vie des milieux aquatiques dans le cadre d’actions de sensibilisation que je mène au sein de mon association Reflets d’eau douce.