Qu'est-ce que l'IUCN ?

Qu'est-ce que l'IUCN ?

Historique

Depuis sa création en 1948, l’UICN est devenue l’autorité mondiale pour ce qui concerne l’état du monde naturel et les mesures nécessaires afin de le sauvegarder. Les connaissances et les outils fournis par l’UICN jouent un rôle central afin que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature puissent avancer de concert. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a été créée le 5 octobre 1948 à Fontainebleau (France). Première union environnementale à l’échelle mondiale, elle a réuni les gouvernements et les organisations de la société civile dans le but partagé de protéger la nature. Elle avait pour objectif d’encourager la coopération internationale et de fournir des connaissances et des outils scientifiques pouvant orienter les mesures de conservation.

Pendant les premières décennies de son existence, l’UICN a surtout examiné les effets des activités humaines sur la nature. Elle a signalé les effets nocifs des pesticides sur la diversité biologique et encouragé les études d’impact sur l’environnement, qui allaient par la suite devenir la norme dans tous les secteurs d’activité.

Dans les années 2000, l’UICN a également lancé les « solutions fondées sur la nature », qui sont destinées à sauvegarder la nature mais aussi à répondre aux grands enjeux mondiaux, comme la sécurité alimentaire et de l’eau, le changement climatique et la réduction de la pauvreté.

Aujourd’hui, forte de l’expertise et du rayonnement de plus de 1300 membres, dont des États, des organismes gouvernementaux, des ONG et des organisations de peuples autochtones, et de plus de 10 000 experts internationaux, l’UICN est le réseau environnemental le plus vaste et diversifié de la planète. Elle continue de promouvoir les solutions fondées sur la nature comme éléments clés de la mise en œuvre d’accords internationaux tels que l’Accord de Paris sur le climat et les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Les différents statuts


Non évalué (NE)

Une espèce est dite Non évaluée lorsqu’elle n’a pas encore été confrontée aux critères IUCN et qu'aucune estimation fiable de la viabilité de sa population n'a été faite. C'est le cas pour la plupart des espèces de poissons.

Données insuffisantes (DD)

Les données présentes ne permettent pas de faire une estimation des risques pour cette espèce.

Préoccupation mineure (LC)

Dans cette catégorie sont incluses les espèces largement répandues et abondantes. L'Humain fait partie de cette catégorie.

Quasi menacée (NT)

Une espèce est dite quasi menacée lorsqu'elle est encore très abondante dans la nature mais que sa population est susceptible de décroître dans un proche avenir. C'est le cas par exemple de l'anguille.

Vulnérable (VU)

Une espèce est dite Vulnérable lorsque les meilleures données disponibles indiquent qu’elle remplit certains critères (population gravement fragmentée, déclin continu, moins de 10.000 individus matures, zone d'occupation très réduite). Le combattant (Betta splendens) est à présent dans cette catégorie.

En danger (EN)

Une espèce est déclarée menacée si elle répond à des critères précis (disparition de l'habitat, déclin important de sa population, érosion génétique, chasse ou pêche trop intensive etc.).

En danger critique d'extinction (CR)

Une espèce est dite En danger critique d’extinction lorsqu'elle remplit certains critères (population estimée à moins de 250 individus, déclin continu..). Elle est confrontée à un risque extrêmement élevé d'extinction à l'état sauvage. Le labéo bicolore, en grande difficulté dans son environnement naturel, fait partie de ce groupe.

Éteint à l'état sauvage (EW)

Une espèce est classée dans cette catégorie lorsqu'il n'existe plus de spécimens dans la nature. Il faut que l'espèce en question soit uniquement élevée en dehors de son aire de répartition d'origine.