Cichlidé damier

Le Cichlidé damier

Fiche poisson, dernière mise à jour : 19/01/2019

Introduction

A l'origine l'espèce fut placée dans le genre Crenicara, genre qui comportait à l'origine tous les Cichlidae possédant un motif de type "damier" sur l'ensemble du corps. En 1990, Kullander créé un genre à part entière, le genre Dicrossus pour séparer les petites espèces élancées des plus longues qui resteront dans le genre Crenicara.

Aujourd'hui, ce nouveau genre comprend 4 espèces décrites en plus du filamentosus : Dicrossus foirni, Dicrossus gladicauda, Dicrossus maculatus, Dicrossus warzeli.

Qui est-il?

Informations scientifiques

Caractéristiques principales de l'espèce Dicrossus filamentosus

  • Taille
    entre 5 et 8 cm
  • Forme
    -
  • Motif
    -
  • Mimétisme
    Aucun

Spécificités

Le Dicrossus filamentosus possède un motif composé de deux rangées de tâches noires carrées, rappelant la forme d'un damier. La coloration est présente tout le long du flanc. En fonction de l'humeur du poisson, les points sont plus ou moins marqués. De nombreux spécimens arborent des reflets bleus au niveau de la tête et de la queue.

Le corps de cette espèce est particulièrement est mince, allongé et de couleur beige.

Dimorphisme & Dichromatisme

Les femelles sont plus petites (5cm) et plus trapues que les mâles (8cm). Les mâles ont de plus ont une nageoire caudale en forme de lyre avec des filaments en haut et en bas.

Ils sont également plus colorés que les femelles et n'ont pas de tâches bleues et rouges sur le corps et les nageoires.

Comportement

  • Sociabilité adulte
    vivant en petits groupes
  • Mode de vie
    Diurne
  • Territorial
    Oui
  • Type de nage
    plutôt vif

Le Cichlidé damier est un poisson vivant en petits groupes qui réside naturellement à proximité du fond. C'est une espèce au tempérament plutôt vif qui passe la plupart de son temps à filtrer le sable en quête de nourriture.

Bien que légèrement territorial, le Cichlidé damier reste un poisson plutôt paisible qui se comporte généralement de manière pacifique avec les autres espèces. Il devient cependant beaucoup plus combatif en période de reproduction. C'est dans ce contexte que son comportement "territorial" s'affirme. Il défendra avec constance et véhémence sa ponte.

Mode de reproduction

Le Cichlidé damier est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert.

D'où vient-il?

Carte de répartition

Présence géographique & Etat des populations

Le Dicrossus filamentosus se rencontre dans les bassins du Rio Negro et de l'Orénoque.

Il forme des bancs dans de petits ruisseaux de forêt, caché dans les feuilles et racines en décomposition.

Statut de conservation IUCN

En Savoir Plus

Une espèce est dite Non évaluée lorsqu’elle n’a pas encore été confrontée aux critères IUCN et qu'aucune estimation fiable de la viabilité de sa population n'a été faite.

Quel est son écosystème?

Caractéristiques de l'eau en milieu naturel

  • Température
    25 - 29 °C
  • pH (Acidité)
    4.0 - 6.5
  • GH (Dureté)
    1 - 4
  • Courant
    Faible - Moyen

Présentation du biotope

Le Cichlidé damier réside naturellement dans une eau acide.

L'acidification de l'eau provient de la décomposition des végétaux. Ce phénomène modifie la couleur de l'eau qui a tendance à se brunir. Dans certaines zones particulièrement riches en matières organiques, l'eau devient tellement teintée qu'on la caractérise d'eau noire.

L'espèce évolue à faible profondeur dans les zones à forte présence de végétaux (plantes aquatiques et palustres, matières organiques en décomposition, branches...).

Le sol est généralement constitué de sable et d'humus.

Conseils pour sa maintenance en aquarium

Nos recommandations

  • Volume min
    100 litres
  • Population min
    2 individus
  • Température
    25 - 29 °C
  • pH (Acidité)
    4.0 - 6.5

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Comportement
    pacifique
  • Robustesse
    plutôt robuste
  • Disponibilité
    occasionnellement disponible

Introduction

Le Cichlidé damier est un poisson qui vit naturellement à une température comprise entre 25 °C et 29 °C. Le pH de l'eau oscille de 4.0 à 6.5 .

A savoir, avant l'achat de poisson, il est indispensable de lire la fiche qui lui est dédiée afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché dans un milieu naturel français.

Population & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 100 litres.

Etant de nature craintive, il est conseillé de ne pas faire cohabiter le Cichlidé damier avec des espèces territoriales de grande taille ou avec des poissons trop agressifs. Il peut aisément évoluer avec des voisins territoriaux au tempérament pacifique ou avec des espèces non territoriales peu agressives.

Attention à prévoir un aménagement adéquat pour chaque espèce territoriale : chaque espèce devra bénéficier d'une surface et d'un décors lui permettant de juxtaposer son territoire à celui de ses voisins.

Le Cichlidé damier vivant naturellement dans une eau acide, généralement en eau "noire" ou "tamisée", la mise en place d'une filtration sur tourbe est idéale pour son équilibre. L'ajout de feuilles en décomposition et de fruits d'aulnes peut sensiblement améliorer ses conditions de maintien en augmentant naturellement l'acidité de l'eau.

L'espèce apprécie un environnement particulièrement riche en végétation. L'ajout de plantes lui offrira de nombreuses cachettes qui atténueront son éventuel stress. Des plantes flottantes de type Pistia ou Salvinia peuvent être ajoutées pour recréer l'ambiance tamisée caractéristique de ses conditions de vie en milieu sauvage.

Naturellement, le Cichlidé damier passe une grande partie de son temps à filtrer le sable en quête de nourriture. En conséquence, le fond de l'aquarium devra être rempli de sable fin. Pour ne pas abîmer cette espèce, il est préconisé de ne pas insérer de pouzzolane et surtout de ne jamais utiliser de quartz.

Pour une bonne maintenance de cette espèce, il est recommandé de maintenir une teneur en Nitrates inférieur à 50mg/L en effectuant un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau (Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium).

Conseils pour l'alimentation

Le Cichlidé damier est un géophage et vermivore.

Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

La reproduction de cette espèce est généralement difficile, le principal obstacle étant les conditions d'eau dans lesquelles peut avoir lieu la parade. Les poissons provenant directement de la nature ont besoin d'un pH inférieur à 5 ainsi que d'une dureté et d'une conductivité très faibles. Il est cependant possible de reproduire des individus provenant du commerce dans une eau très douce à un pH situé autour de 6 (le plus bas étant le plus adapté).

L'espèce ne forme pas de couples stables. Les mâles étant polygames, il est donc préférable d'insérer plus de femelles que de mâles.

Lorsque le couple est prêt à pondre, les nageoires ventrales de la femelle deviennent rouge saumon, tandis que celles du mâle sont alors rayées de rouge et bleu.

Le frai est ponctué par des rituels de séduction spectaculaires. Une fois la femelle prête, elle conduit le mâle dans un site nettoyé. La ponte, pouvant contenir d'une dizaine à une centaine d’œufs, est effectuée sur une surface dure, comme une pierre. La femelle prend ensuite en charge le nettoyage et l'entretien du site tandis que le mâle protège le territoire.

il est possible que le mâle dévore sa progéniture. Pour maximiser les chances de succès, il est préférable de le retirer de l'aquarium une fois la ponte effectuée.

Les larves éclosent au bout de 2 jours environ à une température avoisinant les 28°C. La femelle les déplace alors dans un puits plus sécurisé et creusé dans le substrat. Au bout de 5 à 8 jours, les alevins atteignent le stade de la nage libre et peuvent être nourris avec des nauplies d'artémias. La femelle continue à prendre soin de sa progéniture durant les premières semaines de nage.

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Littérature associée à l'espèce

Pour aller plus loin

En apprendre plus sur la toile

Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

  • Benoit Chartrer

    Activité : Concepteur Fishipedia, développeur Web

    Spécialité : Poissons d'eau douce, Mata Atlantica, photographies en milieu naturel

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia / Encycloweb - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247

  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}