le dauphin bleu

Tags

Le le dauphin bleu

Fiche poisson, dernière mise à jour : 01/04/2019

Introduction

Le Cyrtocara moorii, plus communément appelé le dauphin bleu, est un poisson tropical d'eau douce originaire d'Afrique.

Qui est-il?

Informations scientifiques

Caractéristiques principales de l'espèce Cyrtocara moorii

  • Taille
    entre 19 et 20 cm
  • Forme
    ovoidale
  • Motif
    -
  • Mimétisme
    Aucun

Spécificités

La teinte du Moorii peut varier du bleu turquoise au bleu argenté.

Le Moorii est l'unique représentant de son genre Cyrtocara qui signifie "tête arrondie" (Kyrtos Kara), faisant allusion à sa gibbosité frontale distinctive. A ce jour, c'est le seul poisson de lac à posséder cet appendice. Son nom d'espèce, "Moorii", lui a été accordé en hommage au collecteur J.E.S Moore qui a fourni les spécimens utilisés pour sa description.

On le trouve parfois sous le nom de genre Haplochromis, désignation initialement utilisée pour décrire l'ensemble des cichlidés du lac Malawi.

Dimorphisme & Dichromatisme

Le mâle est caractérisé par une bosse plus marqué que la femelle. Cependant, il semblerait qu'aucune corrélation entre la taille de la bosse et le sexe des individus n'aient été relevée par les spécialistes en milieu naturel.

Comportement

  • Sociabilité adulte
    vivant en petits groupes
  • Mode de vie
    Diurne
  • Territorial
    Non
  • Type de nage
    calme

Le le dauphin bleu est un poisson vivant en petits groupes qui réside naturellement à proximité du fond. Les membres de chaque groupe s'organisent autour d'une hiérarchie bien établie. C'est une espèce au tempérament calme. Cette espèce a tendance à facilement se stresser : ce mal-être se caractérise par l'apparition de barres noires marquées sur l'ensemble de son corps.

Naturellement, il a tendance à creuser le sable et à transformer son environnement.

De manière générale, c'est un poisson indépendant qui ne se préoccupe guère des autres espèces.

Mode de reproduction

Le le dauphin bleu est un poisson ovipare incubateur buccal.

D'où vient-il?

Carte de répartition

Présence géographique & Etat des populations

Le Dauphin Bleu, ou Bossu du Malawi est un poisson plutôt rare, endémique au lac Malawi et au lac Malombé, lesquels sont reliés par la rivière Shire.

Statut de conservation IUCN

En Savoir Plus

Dans cette catégorie sont incluses les espèces largement répandues et abondantes. L'Humain fait partie de cette catégorie.

Quel est son écosystème?

Caractéristiques de l'eau en milieu naturel

  • Température
    23 - 28 °C
  • pH (Acidité)
    7.5 - 8.5
  • GH (Dureté)
    8 - 15
  • Courant
    lent - stagnant

Présentation du biotope

Cette espèce fréquente les bancs de sables en eau peu profonde (entre 3 et 15 mètres de profondeur).

Il se nourrit de petits invertébrés perturbés par d'autres espèces de poissons fouillant le sol comme les Taeniolethrinops avec qui il est généralement associé.

Conseils pour sa maintenance en aquarium

Nos recommandations

  • Volume min
    700 litres
  • Population min
    5 individus
  • Température
    23 - 28 °C
  • pH (Acidité)
    7.2 - 8

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    facile
  • Comportement
    pacifique
  • Robustesse
    assez fragile
  • Disponibilité
    courant

Introduction

Le le dauphin bleu est un poisson qui vit naturellement à une température comprise entre 23 °C et 28 °C. Le pH de l'eau oscille de 7.5 à 8.5 et la conductivité entre 200 μS/cm-1 et 1000 μS/cm-1.

Cette espèce assez fragile est particulièrement répandue dans le commerce aquariophile. Les poissons issus d'élevage de longue date sont généralement acclimatés à une température avoisinant les 26°C dans une eau neutre. Si vous vous lancez dans la maintenance de poissons d'origine sauvage, il est impératif de vous renseigner auprès du vendeur sur les conditions nécessaires pour une vie saine des futurs poissons.

A savoir, avant l'achat de poisson, il est indispensable de lire la fiche qui lui est dédiée afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché dans un milieu naturel français.

Incompatibilités formelles

Attention, le le dauphin bleu est incompatible avec les crustacés car ces derniers font partie intégrante de son régime alimentaire.

Population & Environnement

Dans un contexte d'aquarium communautaire, il convient de le maintenir dans un volume minimum de 700 litres.

Le le dauphin bleu ne se soucie guère de ses colocataires. C'est un poisson paisible qui ne présente pas de problèmes de comportement dans un aquarium communautaire.

Le le dauphin bleu vivant naturellement dans une eau basique, la présence de roches calcaires de type meulière ou travertin améliorera son environnement. Il est également conseillé d'ajouter du sable avec un apport de sels spécifiques pour stabiliser le pH, à jauger en fonction de la dureté de l'eau utilisée.

Pour coller au mieux avec son biotope, vous pouvez recouvrir le fond du bac de sable et déposer un amas de pierres de manière à former des grottes.

Ce poisson a la particularité de creuser son territoire dans le sable. De ce fait, il est susceptible de déraciner les plantes et de modifier le décors de l'aquarium.

Le le dauphin bleu est sensible aux changements brutaux de paramètres ainsi qu'aux produits chimiques. Son acclimatation en aquarium doit être réalisée avec un soin tout particulier pour éviter qu'il ne développe des maladies ou des faiblesses. Pour une bonne maintenance de cette espèce, il est recommandé de maintenir une teneur en Nitrates inférieur à 25mg/L en effectuant un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau (Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium).

Conseils pour l'alimentation

Le le dauphin bleu est un détritivore et planctophage.

Cette espèce peut être nourrie avec des aliments secs (paillettes, granulés), de la nourriture fraîche et de la nourriture congelée. Pour éviter les carences, il est recommandé de varier les types de nourriture.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

La reproduction du Moorii est plutôt aisée, à condition naturellement qu'il soit maintenu dans une eau qui lui convienne, c'est dire un PH autour 8 et une température proche des 26°. La parade accompagnant l'accouplement est particulièrement intéressante à observer.

Comme la majorité des cichlidés du Malawi, le Moorii pratique l'incubation buccale de type maternel, la femelle gardant les œufs puis les larves en bouche durant les trois premières semaines après la ponte.

Généralement la femelle pond sur un banc de sable, dans un endroit calme de l'aquarium. Elle effectuera des rondes, déposant d'abord les œufs qui seront immédiatement fécondés par le mâle vigilant, puis elle les récupérera dans sa bouche. Le mâle se révélera particulièrement agressif et protecteur durant l'ensemble de la ponte qui peut durer jusqu'à 2 heures.

La femelle se retirera par la suite à l'abri durant le temps d'incubation. Si vos mooriis évoluent en bac communautaire, il est conseillé de transférer la femelle dans un aquarium dédié une semaine après la ponte. En effet, une fois relâchés, les alevins seront protégés encore une à deux semaines puis ils seront laissés à leur sort. Les pontes des mooriis sont prolifiques, chacune d'entre elle pouvant compter jusqu'à une centaine d'alevins. Cette stratégie s'avère efficace dans la nature où des bancs de mooriis juvéniles nagent en grand nombre en bordure de lac. Cependant, la croissance des jeunes est particulièrement lente et ces réflexes naturels leur laisseront peu de chance de survivre en aquarium, en présence d'autres cichlidés. En effet, ils se regrouperont instinctivement au dessus du sable, à la merci des prédateurs.

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Littérature associée à l'espèce

Pour aller plus loin

En apprendre plus sur la toile

Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Robert Allgayer

  • Robert Allgayer

    Activité : Vice-Président de la FFA, membre de la Société Française d'Ichtyologie, membre fondateur de l'AFC

    Spécialité : Généraliste, Cichlidae, Amérique centrale

Benoit Chartrer

  • Benoit Chartrer

    Activité : Concepteur Fishipedia, développeur Web

    Spécialité : Poissons d'eau douce, Mata Atlantica, photographies en milieu naturel

En collaboration avec : Fédération Française Aquariophilie

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia / Encycloweb - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247

  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}