Corydoras knaacki

Le Corydoras knaacki

Fiche poisson, dernière mise à jour : 13/01/2019

Introduction

Le Corydoras knaacki est un poisson tropical originaire du Pérou.

Qui est-il?

Informations scientifiques

Spécificités des espèces du genre Corydoras

Ce poisson a la particularité de posséder plusieurs paires de barbillons qui lui permettent de fouiller le fond et de détecter les aliments ainsi déplacés.

Contrairement à la majorité des poissons, le Corydoras knaacki ne possède pas d'écailles.

Les Corydoras sont parfois confondus avec d'autres poissons de leur sous-famille, comme les Brochis, les Scleromystax ou les Aspidoras. Ils s'en distinguent par le nombre de rayons et la forme de leur nageoire dorsale. Les Corydoras ont au maximum dix rayons tandis que les Brochis, par exemple, en possèdent plus de dix.

Caractéristiques principales de l'espèce Corydoras knaacki

  • Taille
    entre 4 et 5 cm
  • Forme
    -
  • Motif
    -
  • Mimétisme
    Aucun

Dimorphisme & Dichromatisme

Pas de différence physique flagrante entre les sexes. Cependant, les mâles ont les nageoires dorsales et pelviennes en pointes alors qu’elles sont arrondies chez les femelles. Cette différence est plus facilement observable en regardant le poisson par le dessus.

De plus, il est possible, lors d’une observation attentive, de différencier les sujets adultes car les femelles sont plus larges et plus hautes que les mâles et ont un abdomen plus rebondi.

Comportement

  • Sociabilité adulte
    vivant en banc
  • Mode de vie
    Diurne
  • Territorial
    Non
  • Type de nage
    plutôt calme

Le Corydoras knaacki  est un poisson vivant en banc qui réside naturellement sur le fond. De manière générale, c'est un poisson indépendant qui ne se préoccupe guère des autres espèces.

Comme tous les Corydoras, cette espèce remonte parfois à la surface pour ingérer une bulle d'air. C'est un type de respiration dîte "intestinale" qui est parfois utilisé par de nombreux poissons, y compris en France, comme les barbeaux ou les carpes. Ces espèces ont tous la particularité de vivre sur le fond. Cette caractéristique semblerait indiquer une faculté naturelle pour apporter un complément d'oxygène à leur organisme lorsque le besoin se fait ressentir.

Mode de reproduction

Le Corydoras knaacki est un poisson ovipare qui pond sur substrat découvert. La reproduction a lieu dans des marécages, des étangs ou des cours d'eau.

D'où vient-il?

Carte de répartition

Statut de conservation IUCN

En Savoir Plus

Une espèce est dite Non évaluée lorsqu’elle n’a pas encore été confrontée aux critères IUCN et qu'aucune estimation fiable de la viabilité de sa population n'a été faite.

Quel est son écosystème?

Caractéristiques de l'eau en milieu naturel

  • Température
    23 - 26 °C
  • pH (Acidité)
    6.0 - 8.0
  • GH (Dureté)
    5 - 19
  • Courant
    Faible - Moyen

Présentation du biotope

Le Corydoras knaacki réside dans des zones avec peu de courant. Le fond est recouvert d'humus dans lequel ce poisson fouille avec ses barbillons pour trouver de la nourriture.

Conseils pour sa maintenance en aquarium

Nos recommandations

  • Volume min
    100 litres
  • Population min
    8 individus
  • Température
    23 - 26 °C
  • pH (Acidité)
    6.0 - 8.0

Caractéristiques

  • Difficulté d'élevage
    modéré
  • Comportement
    pacifique
  • Robustesse
    plutôt robuste
  • Disponibilité
    rare

Introduction

Le Corydoras knaacki est un poisson qui vit naturellement à une température comprise entre 23 °C et 26 °C. Le pH de l'eau oscille de 6.0 à 8.0 .

Cette espèce plutôt robuste est très rare dans le commerce aquariophile. Elle est plutôt maintenue par des aquariophiles avertis qui élèvent et reproduisent des individus issus de souches d'origine sauvage. Si vous souhaitez vous procurer cette espèce, nous vous conseillons de vous rapprocher des clubs spécialisés.

Les poissons issus d'élevage de longue date sont un peu plus faciles à élever mais il faut respecter les paramètres d'eau particuliers.

A savoir, avant l'achat de poisson, il est indispensable de lire la fiche qui lui est dédiée afin d'éviter tout conflit potentiel dont la finalité est généralement la mort de l'individu (ou des autres habitants). Il est important de ne pas surcharger son aquarium pour limiter la pollution. La maintenance en sera facilitée.

Afin de préserver la vie sauvage, si vous faîtes l'acquisition de cet animal, il ne doit pas être relâché dans un milieu naturel français.

Poisson à barbillons

Attention, ce poisson possède des barbillons qu'il utilise pour fouiller le fond. Il est nécessaire d'être particulièrement vigilant quant au choix du substrat. Un mauvais substrat entraînera la perte des barbillons et potentiellement des coupures qui pourraient s'infecter. En cas de quartz, vérifiez que les arêtes soit lisses et non coupantes (il existe du quartz arrondi spécifique). Si cela est possible, privilégiez du sable de Loire.

Population & Environnement

Le Corydoras knaacki ne se soucie guère de ses colocataires. C'est un poisson paisible qui ne présente pas de problèmes de comportement dans un aquarium communautaire.

Etant un poisson vivant en banc, il convient d'installer au moins 8 individus dans un aquarium de 100 litres minimum. Attention, La maintenance en groupe est une condition sine qua non pour s'assurer de leur bien-être. Les individus esseulés ont tendance à rapidement se stresser et deviennent particulièrement sensibles aux maladies. Bien que parfois certains groupes puissent "fusionner", mélanger plusieurs espèces grégaires vivant dans la même zone de vie est déconseillé si le volume n'est pas conséquent.

Pour éviter que l'eau ne devienne trop polluée, il est recommandé d'effectuer un renouvellement mensuel de 20% à 30% du volume d'eau. Attention, l'eau ajoutée doit être à une température voisine de celle de l'aquarium.

Conseils pour l'alimentation

Dans la nature, le Corydoras knaacki se nourrit de vers, de crustacés, d'insectes et de matières végétales. En aquarium, vous pouvez l'alimenter avec de la nourriture lyophilisée spécialement conçue pour les Corydoras.

Comme pour tous les poissons, il convient de ne pas trop les nourrir pour éviter de polluer l'eau. Pour un poisson adulte, vous pouvez le nourrir une fois par jour.

Protocole de reproduction

En milieu naturel, la reproduction survient lors de la saison des pluies suite à la modification des paramètres de l'eau qui en découle. En aquarium, un changement important d’eau effectué avec de l’eau plus fraîche et plus douce que celle du bac et une alimentation riche suffisent généralement à déclencher le processus de reproduction. Pour obtenir une fécondation maximale des œufs il faut prévoir au minimum deux mâles pour une femelle.

Le mâle attire la femelle en lui présentant son abdomen. Même s'il ne défend pas de territoire, le mâle éjecte tout concurrent potentiel. La femelle est difficile à séduire, elle ne cède à son prétendant qu'après une longue parade amoureuse

En bac communautaire, les alevins se nourrissent des restes de nourriture et d’algues. Prévoir beaucoup de cachette pour limiter les risques de prédation des autres espèces. Pour s'assurer de la réussite de la reproduction, il est cependant préférable de prélever les œufs et les placer dans un petit aquarium préalablement rempli de l'eau du bac de ponte. Le niveau d'eau du nouveau bac doit être faible, environ 5 cm. Il est important d'installer un diffuseur afin de créer un courant. Vous pouvez également insérer quelques gouttes de bleu de Méthylène pour éviter le pourrissement des œufs.

En milieu naturel, la reproduction survient lors de la saison des pluies suite à la modification des paramètres de l'eau qui en découle. En aquarium, un changement important d’eau effectué avec de l’eau plus fraîche et plus douce que celle du bac et une alimentation riche suffisent généralement à déclencher le processus de reproduction. Pour obtenir une fécondation maximale des œufs il faut prévoir au minimum deux mâles pour une femelle.

Le mâle attire la femelle en lui présentant son abdomen. Même s'il ne défend pas de territoire, le mâle éjecte tout concurrent potentiel. La femelle est difficile à séduire, elle ne cède à son prétendant qu'après une longue parade amoureuse

En bac communautaire, les alevins se nourrissent des restes de nourriture et d’algues. Prévoir beaucoup de cachette pour limiter les risques de prédation des autres espèces. Pour s'assurer de la réussite de la reproduction, il est cependant préférable de prélever les œufs et les placer dans un petit aquarium préalablement rempli de l'eau du bac de ponte. Le niveau d'eau du nouveau bac doit être faible, environ 5 cm. Il est important d'installer un diffuseur afin de créer un courant. Vous pouvez également insérer quelques gouttes de bleu de Méthylène pour éviter le pourrissement des œufs.

Exemples d'aquariums contenant cette espèce

Littérature associée à l'espèce

Pour aller plus loin

En apprendre plus sur la toile

Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Benoit Chartrer

  • Benoit Chartrer

    Activité : Concepteur Fishipedia, développeur Web

    Spécialité : Poissons d'eau douce, Mata Atlantica, photographies en milieu naturel

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia / Encycloweb - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247

  • {{name}}
    {{getFormatDistance}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}
    {{/route}} {{postal_code}} {{town}}