Les 12 plus grands poissons vivant sur Terre

En dehors des sentiers battus, notre équipe est partie à la recherche des records officiels des plus grands poissons au monde. Les dernières recherches scientifiques ont modifié les classements classiques présents sur la toile.

Classement actualisé le 23/07/2019

Certaines espèces manquent encore de données, à l’image du requin gobelin (Mitsukurina owstoni) et d’autres requins de grand fond. Toutes les espèces n’ont pas encore été découvertes et bien que les espèces géantes soient probablement presque toutes connues, il reste des zones peu explorées qui pourraient réserver des surprises.

De nos jours, les grands poissons sont de plus en plus rares du fait de la surpêche. Nombre de ces espèces ont une croissance lente et ont très largement été convoitées durant les derniers siècles, avec un pic au cours des 50 dernières années. Une espèce d’esturgeon, récemment considérée comme éteinte, n’a pas été prise en compte dans le classement : l’esturgeon beluga (Huso huso) qui atteignait 8m de long.

Toutes les espèces présentes dans le top dépassent les 5 mètres. Nous avons parfois regroupé des espèces très proches, comme les requins-scies (ou poissons-guitares), pour pouvoir montrer une plus grande diversité d’espèces.

En eau de mer, la raie à queue courte (Bathytoshia brevicaudata), le diable de méditerranée, plusieurs makaires et le barracuda n’entrent pas dans le top. C’est également le cas du thon rouge (Thunnus thynnus) qui, avec un spécimen enregistré à 4m58, constitue probablement le plus grand poisson de banc au monde.

Chez les poissons plats de fond, le flétan de l’Atlantique (Hippoglossus hippoglossus) n’accède pas au top malgré une taille remarquable de 4m70.

En eau douce, le poisson-chat géant du Mékong, la perche du Nil et le pirarucu (Arapaima gigas) restent à l’extérieur du classement. Le plus grand cyprinidé, cousin de la carpe, Catlocarpio siamensis ne dépasse pas les 3m.

*
Le silure glane

Sortie du classement : 23/07/2019, à la suite de l’entrée dans le top du requin griset (Hexanchus griseus)

Silure glane – Silurus glanis © Christine Bossé
Description

Le silure glane est le plus grand poisson d’eau douce. C’est un prédateur nocturne qui vit généralement à proximité du fond. Les adultes se nourrissent de toute sorte de proie et peuvent même capturer des oiseaux en surface.

Cette espèce a été introduite dans de nombreuses régions, causant parfois des déséquilibres environnementaux. Elle possède un « petit » frère menacé pouvant atteindre 4 mètres de long, Silurus soldatovi, endémique au bassin de l’Amour.

En bref
Espèces Silurus glanis
Taille record 5m
Poids record 306 kg
Répartition Présent dans la plupart des bassins européens, parfois en eaux saumâtres.
Statut IUCN Préoccupation mineure (LC)
12
Le grand requin-marteau
Requin-marteau – Sphyrna mokarran © Albert kok 
Description

Le grand requin-marteau est un poisson migrateur rencontré à proximité des côtes et plus rarement au large. Ce super-prédateur se nourrit aussi bien de mérous et de raies que de calmars, crustacés et même d’autres requins.

Il pourrait être impliqué dans quelques cas d’attaques sur des personnes mais les preuves manquent. Ses grandes nageoires très prisées des marchés asiatiques ont entraîné sa pêche intensive. Il est le grand requin le plus menacé au monde à ce jour.

En bref
Espèces Sphyrna mokarran
Taille record 6m10
Poids record 449 kg
Répartition Eaux chaudes et tropicales, y compris en Méditerrannée.
Statut IUCN En danger d’extinction (EN)
11
L’esturgeon blanc
Esturgeon blanc – Acipenser transmontanus © Oregon Department of Fish & Wildlife
Description

A l’origine du caviar, les esturgeons ont été intensivement pêchés tout au long du XXe siècle. Aujourd’hui, toutes les populations sont en danger d’extinction et les grands spécimens sont rares.

L’esturgeon blanc est le plus grand représentant du genre vivant encore sur la planète. L’esturgeon européen, Acipenser sturio, arrive en seconde position.

Les esturgeons passent la plupart de leur vie en mer mais se reproduisent en eau douce, avec un processus proche de celui des saumons.

En bref
Espèces Acipenser transmontanus
Taille record 6m10
Poids record 816 kg
Répartition Pacifique est, à proximité de l’Alaska et des côtes canadiennes
Statut IUCN En danger critique d’extinction (CR)
10
Le requin grande-gueule
Requin grande-gueule – Megachasma pelagios © Bruce Rasner / Rotman / naturepl.com
Description

Ce requin mal connu réside dans les profondeurs océaniques. Il se nourrit de petits poissons, de crustacés et de méduses. Son comportement rappelle parfois celui du requin-baleine et du requin pélerin.

Les femelles sont plus grandes que les mâles. Le plus grand mâle pêché à ce jour mesurait 5m20.

En bref
Espèce Megachasma pelagios
Taille record 7m
Poids record
Répartition Mal connue, probablement dans la plupart des océans
Statut IUCN Préoccupation mineure (LC)
9
Le grand requin blanc
Grand requin blanc – Carcharodon carcharias © Terry Goss
Description

Rendu (im)populaire par le film « les Dents de la mer », ce super-prédateur migrateur vit en solitaire ou par paire. Il fréquente principalement les côtes mais peut être observé au large. Il rentre parfois dans les baies peu profondes. Il est responsable d’une partie des attaques sur les humains, ces dernières restent cependant très rares et lui sont souvent imputées à tort.

Les plus grands individus appartiennent à la sous-espèce méditerranéenne (quasiment étéinte). Deux records furent enregistrés à proximité de Malte, 7m10 en 1962 et 6m68 en 1987..

Le mythe du grand requin blanc a entraîné de nombreuses spéculations sur sa taille. Un record à 10m98 s’est avéré fallacieux après vérification.

En bref
Espèce Carcharodon carcharias
Taille record 7m10
Poids record
Répartition Eaux tropicales et tempérées, présent en Méditerrannée. Dans l’Atlantique ouest, rencontré du Canada à l’Argentine, dans le golfe du Mexique, aux Bahamas et à Cuba. Dans l’Atlantique est, présent de la France à l’Afrique du Sud. Présent également dans les océans Pacifique et Indien.
Statut IUCN Vulnérable (VU)
8
Le requin scie
Pristis pristis townsville © Simon Fraser University – University Communications
Description

En plus du Pristis zijsron, il existe trois autres espèces de requin-scie qui mesurent toutes autour de 6m50 : P. pristis, P. microdon et P. pectinata. P. pristis pourrait atteindre 7m50 (non confirmé).

Les requins-scies vivent dans les eaux côtières généralement à proximité du fond, avec leur « scie » relevée. Ils se nourrissent de poissons et de crustacés. Ils sont tous menacés d’extinction suite à la pression de la pêche.

L’espèce présentée ici se rencontre dans les baies peu profondes, les estuaires et les lagunes. Elle est connue pour ses excursions en eau douce.

En bref
Espèce Pristis zijsron
Taille record 7m30
Poids record
Répartition Eaux de la zone Indo-Ouest et Pacifique. De la Mer Rouge à l’est de l’Australie.
Statut IUCN En danger critique d’extinction (CR)
7
Le requin tigre
Requin Tigre nageant sur un fond sableux – Bahamas © Fabrice Guérin
Description

Parmi les requins potentiellement dangereux pour l’homme, le requin tigre supplante le grand requin blanc avec une taille record de 7m40 enregistrée en Indonésie.

Ce prédateur migrateur est un poisson solitaire qui vit à faible et moyenne profondeur. Il est régulièrement aperçu à proximité des estuaires et des ports, ainsi que dans les lagons de coraux. Ce chasseur nocturne se nourrit principalement d’autres requins, de raies, de mammifères marins et d’oiseaux. Il est capable de manger des poissons toxiques comme les poissons-vaches ou des diodons.

En bref
Espèce Galeocerdo cuvier
Taille record 7m40
Poids record 800 kg
Répartition Eaux tropicales et parfois tempérées, absent de Méditerranée.
Statut IUCN Quasiment menacé (NT)
6
Requin du Groenland
Requin du Groenland – Somniosus microcephalus © NOAA Okeanos Explorer Program
Description

Cette espèce mal connue est souvent oubliée des classements de taille des poissons. Pourtant, avec une longévité estimée à plus de 400 ans, il pourrait être le vertébré avec la plus forte longévité sur Terre.

C’est un poisson de grand fond, rencontré normalement à plus de 1200 mètres. Pendant les mois froids, il peut être aperçu proche de la surface dans les baies peu profondes ou les embouchures de rivière. Il se nourrit principalement de poissons pélagiques (harengs, saumons, flétans, raies…).

En bref
Espèce Somniosus microcephalus
Taille record 7m50
Poids record 3.000 kg
Répartition Océan Arctique et partie Nord de l’océan Atlantique
Statut IUCN Quasiment menacé (NT)
5
Le requin griset
requin griset – Hexanchus Griseus © NOAA
Description

Le requin griset est un poisson préhistorique vivant en eau profonde (répertorié jusqu’à 2.000 m de profondeur). Il semble plus fréquent entre 80 et 200 m de profondeur. Espèce pélagique, il passe ses journées au fond des océans et remonte la nuit pour chasser. Ses proies de prédilections sont d’autres requins, les raies, les chimères, les céphalopodes et les phoques.

Encore mal connu, sa taille maximale reste un mystère. Un spécimen mesurant entre 7 et 8 mètres a été filmé en train d’attaquer un petit sous-marin en 2019. Malgré sa taille et sa place dans la chaîne alimentaire, aucune attaque non provoquée ne lui ai attribué à ce jour.

En bref
Espèce Hexanchus Griseus
Taille record entre 7 et 8 m
Poids record 590 kg
Répartition Dans toutes les mers et océans, en zones tempérées et tropicales, y compris en Méditerranée
Statut IUCN Quasiment menacé (NT)
 
4
Le régalec
Regalecus glesne © US military or Department of Defense, domaine public
Description

Le régalec, aussi appelé roi des harengs ou ruban de mer, est une espèce océanique qui vit à très grande profondeur. Les premières observations provenaient d’individus échoués sur la plage. Il existe deux espèces de Régalec au comportement similaire. R. russelii peut aussi atteindre 8m de long.

Les régalecs ont la capacité unique de réaliser des auto-amputations de la partie postérieure du corps. Ils sont généralement observés en position verticale, posture supposée d’alimentation, et pourraient être liés aux migrations verticales océaniques.

En bref
Espèce Regalecus glesne
Taille record 8m
Poids record 272 kg
Répartition Dans toutes les mers et océans, en zones tempérées et froides. Absent des zones tropicales et équatoriales
Statut IUCN Préoccupation mineure (LC)
 
3
La raie manta océanique
Raie manta géante – Mobula birostris © Erika Beux
Description

A ce jour, la troisième place du podium est détenue par une raie. Outre cette 3e place, la raie manta océanique possède le record de circonférence de l’ensemble du monde animal.

Dans la Nature, ces poissons se nourrissent à faible profondeur voire proche de la surface. Elles sont facilement observées et ne sont pas farouches avec les plongeurs.

Sur-pêchées pendant des décennies, elles sont globalement menacées d’extinction et des programmes de fond leur sont dédiés. Elles font parfois l’objet d’un véritable engouement touristique, en particuliers dans le milieu de la plongée.

En bref
Espèce Mobula birostris
Taille record 9m10
Poids record 3 tonnes
Répartition Eaux tropicales et parfois tempérées, absente de Méditerranée.
Statut IUCN Vulnérable (VU)
2
Le requin pélerin
Requin pélerin – Cetorhinus maximus © Fabrice Guérin
Description

Le requin pélerin est le deuxième plus grand requin au monde. C’est un poisson migrateur hautement menacé par la surpêche et par les différentes sources de pollution. Par le passé, il a été intensivement chassé par les baleiniers pour sa chair et son huile.

Ses voyages s’effectuent aussi bien seul qu’en banc de dizaines d’individus. Un record de taille à 15 mètres semble non validé.

En bref
Espèce Cetorhinus maximus
Taille record 12 mètres
Poids record 3 tonnes
Répartition Tous les océans, exceptés les zones équatoriales. Visible en Méditerranée.
Statut IUCN En danger d’extinction (EN)
1
Le requin-baleine
Requin baleine – Rhincodon typus © Fabrice Guérin
Description

Malgré sa taille, le requin-baleine est inoffensif pour l’homme. C’est le poisson de tous les records, avec une bouche pouvant atteindre 2 mètres de large.

Il est spécialisé dans la chasse au plancton et aux petits poissons pélagiques, et peut filtrer jusqu’à 6.000 litres d’eau par heure.

Voir aussi : la fiche complète du requin baleine

En bref
Espèce Rhincodon typus
Taille record 18m50
Poids record 34 tonnes
Répartition Mers et océans tropicaux et tempérés chauds, absent en Méditerranée
Statut IUCN En danger d’extinction (EN)

En 2019, parmi les 12 espèces présentées, 5 sont en danger d’extinction dont les deux plus grands poissons du monde, et 4 sont vulnérables. Outre leur taille exceptionnelle, ces géants des océans sont fondamentaux pour l’équilibre des écosystèmes.

Aujourd’hui, des projets de conservation des population naissent partout à travers le monde mais la situation reste critique pour nombre d’espèces à cause du faible taux de reproduction qui caractérise ces espèces.

L’action est de notre côté si nous ne souhaitons pas voir ces géants rejoindre leurs défunts cousins, le mégalodon, requin mangeur de baleine de 20 mètres, ou les Leedsichthys, les poissons les plus longs de l’histoire de la planète.