vairon du Languedoc

Nom scientifique Phoxinus septimaniae
Type vairon
Descripteur Kottelat
Année description 2007
Statut IUCN LC
Genre Phoxinus
Phoxinus septimaniae Phoxinus septimaniae

Introduction

Le Phoxinus septimaniae, ou vairon du Languedoc-Roussillon, est un poisson d'eau douce endémique à la France.  C'est une espèce qui s'est adaptée aux conditions hydroclimatiques de la zone méditerranéenne.

En contact avec le vairon commun dans la vallée du Rhône et avec des spécimens introduits par des déversements, il subit un risque avéré d'hybridation avec d'autres espèces.

 

Qui est-il ?

Le genre Phoxinus

Les membres du genre Phoxinus sont communément appelés "Vairon" en France. Ces petits poissons sont présents dans presque toute l'Europe, à l'exception de la péninsule ibérique, de la zone balkanique et du nord de la Scandinavie. Une dizaine d'espèces vivent dans les eaux asiatiques tempérées.

Initialement, une seule espèce était reconnue : Phoxinus phoxinus. Des nuances morphologiques avaient donné naissance à certaines désignations régionales mais peu d'études approfondies avaient été menées avant la fin du XXe siècle. Tout poisson ressemblant à un vairon était automatiquement classé Phoxinus phoxinus.

Preuve que la biodiversité française aquatique réserve encore des surprises, deux espèces ont été décrites dans les eaux françaises du sud-ouest en 2007.

Il a été démontré que les bancs se forment principalement entre individus apparentés. Les mâles recherchant tout de même des bancs composés surtout de femelles, qui elles cherchent des bancs qui comptent un grand nombre d’individus, peu importe leur sexe. Cette vie en banc facilite l’apprentissage, notamment la détection des prédateurs.

Lorsqu’ils sont pris en chasse, les vairons ont la capacité d’émettre une substance chimique prévenant les autres du danger. Ils réalisent également cette action lorsqu'ils sont blessés.

Comment le reconnaître ?

  • Taille moyenne
    8 cm
  • Taille maximale
    12 cm
  • Motif
    marbrures
  • Taille moyenne
    8 cm
  • Taille maximale
    12 cm
  • Motif
    marbrures

Description

Le vairon du Languedoc possède des rayons durs (épines) sur les nageoires dorsale et anale. Les nageoires sont arrondies et transparentes, la dorsale se trouve sur le deuxième tiers du corps et assez haute. La caudale est très échancrée.

La teinte est globalement bronze doré peu éclatante, foncée sur le dos et claire sur le ventre, avec peu de dessins sur le dos. Les flancs sont marqués d'une sombre tache indistincte, scindée de vagues carrés. Sous la gorge, il possède une large ceinture d'écailles.

Le corps est allongé, la tête arrondie, la mâchoire supérieure dépassant légèrement de l’inférieure.

Différences entre mâles et femelles

En période de frai, comme tous les vairons, les mâles arborent une parure nuptiale éclatante et très colorée, associant noir, blanc, rouge, jaune citron voire vert vif.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en banc
  • territorialité
    Non
  • Mode de vie
    Diurne

Son mode de vie est très proche du vairon commun. Comme son cousin, il est principalement diurne. Il vit en banc de quelques dizaines d’individus ou plus, reste principalement près du fond et profite du couvert de la végétation en été ou des caches entre les rochers.

Omnivore, il se nourrit d’algues et de débris végétaux, de petits mollusques et crustacés, de petits insectes ou de leurs larves, et occasionnellement d’œufs d’autres poissons. Il se tient souvent face au courant en attendant de voir passer la nourriture à sa portée, ou fouille près du fond pour débusquer ses proies.

Il est une proie courante des poissons prédateurs, notamment les salmonidés, mais aussi les brochets et perches.

Mode de reproduction

  • Espèce migratrice
    Non
  • Protection de la ponte
    Non

La maturité sexuelle est atteinte à 2-3 ans.

Le vairon du Languedoc se reproduit en été (juin-juillet), il remonte le cours d’eau jusqu’à des zones peu profondes à fond de gravier « propre » (pas de vase ou de végétation) et très oxygénée où se rassemblent des centaines d’individus. Le mâle revêt alors une livrée nuptiale, tirant sur le rouge.

Les femelles pondent en plusieurs fois, jusqu’à 1000 œufs chacune, dépendant de leur taille. Ces œufs sont collants et adhèrent au substrat où ils sont fécondés par les mâles. Ils éclosent en 5 à 10 jours selon la température.

Les premiers jours de sa vie, la larve les passes cachée dans les anfractuosités du fond et vie des réserves contenus dans sa vésicule vitelline (ou sac vitellin). L’alevin se nourrit ensuite de micro-organismes.

Espèce inoffensive

  • Venimeux
    Non

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

Risque d'hybridation avec le vairon commun, du fait d'alevinages et de sa mise en contact dans la vallée du Rhône.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Température
    2 - 20 °C
  • pH (acidité)
    7 - 7.5
  • gh (dureté)
    2 - 10
  • Courant
    Fort

Présentation du biotope

Ce vairon vit dans les eaux neutres, tempérées (tolère des eaux de 2 à 20 °C) et courantes, il est typiquement présent dans les parties supérieures de court d’eau (« zone à truite »), des plaines jusqu’à 2400 m d’altitude. Il recherche les zones les plus oxygénées : sortie de radier, zone de courant, pied de chute d’eau, etc… Il peut aussi être présent en eaux stagnantes, dans les lacs, pour peu que les eaux soit suffisamment claires, fraîches et oxygénées.

Espèces du même biotope

Apprendre en s'amusant

S'immerger dans le milieu

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Patrick Chartrer

Patrick Chartrer

Benoit Chartrer

Benoit Chartrer

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 17/09/2021
  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}