picture of Lauriea siagiani
galathée poilue

La galathée poilue

Fiche langouste, dernière mise à jour : 07/08/2020

Introduction

Ce petit arthropode poilu se retrouve dans les mers chaudes et peu profondes Indo-pacifiques.

Qui est-elle?

Informations scientifiques

Famille Galatheidae
Genre Lauriea
Descripteur (Baba)
Année de description 1994

Spécificités des espèces du genre

Le genre Lauriea contient au moins six espèces : dont L. gardineri et L. siagiani. Des études récentes (2012) ont montré que certaines sont morphologiquement très proches si bien qu'il est extrêmement difficile à les différencier sans utiliser la génétique. L. siagiani est cependant un peu différente et se distingue aisément des autres éspèces.

Elles sont issues de l'ordre des Decapoda : des crustacés possédant 5 paires de pattes locomotrices ou péréiopodes : crabes, crevettes, langoustes, homards, écrevisses... (environ 15000 espèces et 2700 genres dont la moitié étant des crabes et 3000 des "crevettes") Souvent confondue avec d'autres espèces de crevettes, celle-ci possèdent 3 paires de péréiopodes dont la première est plus grosse que les autres. Les œufs sont portés par les femelles contre leur abdomen grâce à leurs pléopodes jusqu'à ce qu'ils éclosent. Les larves sont alors lâchées dans l'océan comme plancton.

Les Lauriea sont très proches des Triodonthea.

Sa morphologie

Cette langouste mesure entre 3 et 6cm.

Issue de la famille des Galatheidae, provenant elle-même de l'ordre des décapodes, ces petites langoustes de 6 cm maximum sont recouvertes de poils blancs. Son corps plutôt rouge rosé, possède des minuscules points bleus qui forment un pourtour fermé. Ces points relient les deux yeux et longent le céphalothorax de chaque côté pour venir se retrouver à l'arrière de l'abdomen.

Ses pattes poilues, elles aussi, possèdent de minuscules points bleus qui peuvent diffuser. Les pattes principales possèdent des épines et se terminent par de petites pinces. Trois autres paires de péréiopodes lui permettent de se déplacer.

Deux petits pédoncules portent ses yeux rouges, et sur chaque œil on voit deux petits poils rouges rassemblant à des cils.

Spécificités

Mode de vie & Comportement

Les L. siagiani vivent en symbiose avec les éponges du genre Xestospongia. Vivant dans les stries de ses éponges, elle nettoie ses parois en mangeant les détritus et le plancton qui les recouvrent.

La mue

Comme tous les crustacés, La galathée poilue mue chaque fois qu'elle se retrouve à l'étroit dans sa carapace. Avant le durcissement de son nouveau corps,elle est plus vulnérable et passe une bonne partie de son temps cachée. Ce mécanisme, très complexe, permet le renouvellement périodique de l’exosquelette et d’une partie du squelette interne. C'est également lors des mues que les femelles deviennent fécondables.

Mode de reproduction

La reproduction à lieu dans les eaux plus chaudes près de la surface. La femelle porte ses œufs sous l'abdomen qui éclosent sous forme de larves planctoniques.

D'où vient-elle?

Statut de conservation IUCN

En Savoir Plus

Les données présentes ne permettent pas de faire une estimation des risques pour cette espèce.

Quel est son écosystème?

Caractéristiques du biotope

  • Température
    24 - 28 °C
  • Courant
    Faible - Moyen

Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia / Encycloweb - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247
Voir les autres crevettes
Partager cette langouste
Ajouter à un aquarium
Ajouter à vos favoris