Bien choisir ses premières crevettes

Bien choisir ses premières crevettes © Chris Lukhaup - Caridea

Introduite au milieu des années 80 par le japonais Takashi amano, la crevette est devenue avec le temps un incontournable petit joyau du monde aquariophile. Comme pour le poisson, sa bonne maintenance est conditionnée au respect de plusieurs règles fondamentales.

Tout d’abord, dans l’optique d’éviter la prédation, les crevettes ne doivent pas être maintenues avec des poissons de trop grosse taille. Même avec des cachettes, si celles-ci sont chassées, elles disparaîtront progressivement de votre aquarium. Si vous souhaitez les reproduire, sachez que des poissons même de petite taille seront susceptibles de s’attaquer aux jeunes. Les crevettes présentées ici sont toutes grégaires, elles vivent en colonies de dizaines d’individus et ne devraient pas être maintenues à moins de huit spécimens.

L’intérêt croissant pour les crevettes a poussé de nombreux spécialistes à réaliser des croisements qui ont donné lieu à la création de nouvelles variétés (ou sélections). Les panels de couleur à présent disponibles sont très riches et les dernières sélections surprennent par l’esthétique et la diversité des motifs. Attention cependant, certaines variétés sont devenues particulièrement fragiles et difficiles à maintenir.

Attention également aux risques courants d’hybridation entre les différentes espèces. Afin d’éviter d’affaiblir les souches originelles et de mettre en concurrence les différents groupes, il est recommandé de ne pas mélanger les différentes sélections dans un même aquarium.

Contrairement à la plupart des poissons tropicaux, les crevettes ici présentées préfèrent une température située entre 20 et 24°C. L’augmentation de la température entraîne l’accélération du métabolisme et provoque donc une durée de vie amoindrie.

Les crevettes sont des détritivores opportunistes, elles apprécient grandement la présence de végétaux, aussi bien pour se cacher que pour se nourrir. A savoir, la crevette ne dort jamais et passe tout son temps à grappiller sa nourriture. Les femelles sont plus grandes que les mâles et la reproduction de chaque espèce possède son lot de particularités. Certaines se reproduisent en eau de mer, d’autres en eau saumâtre et les plus simples de notre article, en eau douce.

Pour grandir, la crevette doit muer, elle se débarrasse alors de sa cuticule qui peut parfois être confondu avec un cadavre. Ayez l’œil!

C’est parti pour la sélection crevettes « débutant » préconisée par Fishipédia !

L’emblématique

  • La crevette amano (Caridina multidentata ex C. japonica)
Caridina multidentata

Caridina multidentata © Chris Lulkhaup

Initialement utilisée pour l’entretien des premiers aquariums aquascaping de Takashi amano, la crevette amano est une spécialiste du nettoyage des petites algues à la surface des feuilles. Elles sont également particulièrement efficace pour dégrader les feuilles mortes. Ces caractéristiques en font le compagnon idéal pour l’entretien d’un aquarium Aquascaping.

Volume minimum : 60 litres mini
Taille : 4cm
Origine : Japon

Les plus
  • – Efficacité pour limiter les algues
  • – Facile à acclimater
  • – Non envahissante
A savoir
  • – Ne se reproduit pas en eau douce
  • – Sa taille permet un assez grand éventail de cohabitants poissons
  • – Eau neutre à basique

Les crevettes à la reproduction facile

  • La crevette cerise (Neocaridina davidi)
  • Neocaridina davidi Sakura Red

    Neocaridina davidi Sakura Red © J. Picard

  • Neocaridina davidi Neon Orange

    Neocaridina davidi Neon Orange © J. Picard

  • Neocaridina davidi Orange

    Neocaridina davidi Orange © J. Picard

  • Neocaridina davidi Orange Rili

    Neocaridina davidi Orange Rili © C. Lukhaup

Espèce particulièrement prolifique et très facile à maintenir, la crevette cerise est la crevette « débutant » par excellence. Maintenue en spécifique ou avec des poissons nains, elle offre une première expérience de reproduction parfaite pour se lancer.

Volume minimum : 30 litres
Taille : 2.5cm
Origine : Chine du sud

Les plus
  • – Nombreuses variétés disponibles
  • – Facile à acclimater et à reproduire pour les variétés les plus courantes
A savoir
  • – Se reproduit rapidement, prévoir un aquarium plus grand en cas d’élevage
  • – Risques d’hybridation
  • Neocaridina palmata White Pearl
NNeocaridina palmata White Pearl

Neocaridina palmata White Pearl © J. Picard

Espèce très facile à reproduire et à maintenir, la White Pearl convient également pour une première expérience d’élevage de crevette en spécifique. La population grossie à une vitesse surprenante. Son nom fait référence à la couleur des œufs qui ressemblent à des petites perles blanches. Attention aux risques d’hybridation avec la N. davidi, il est préférable de ne pas mélanger les deux espèces.

Volume minimum : 30 litres mini
Taille : 2.5cm
Origine : Chine du sud

Les plus
  • – Espèce très accessible
  • – Reproduction rapide
A savoir
  • – Risques d’hybridation
  • – Prévoir un aquarium plus grand en cas d’élevage
  • La Caridina logemanni (Crystal Red)
Caridina logemanni Crystal Red

Caridina logemanni Crystal Red © J. Picard

Son nom fait référence aux frères Logemann, fondateurs de plusieurs sites spécialisés sur les « Crystals » et spécialistes reconnus du monde de la crevette. Parfois appelée « la reine des crevettes », le travail de sélection sur cette espèce a permis l’émergence de spécimens avec de superbes motifs composés de bandes blanches et rouges. La recherche des juvéniles de quelques millimètres ayant déjà ces motifs caractéristiques est une véritable partie de plaisir pour les aquariophiles débutants comme confirmés. C’est incontestablement l’une des stars des crevettes et on ne compte plus ses palmarès accumulés au fil des ans dans les concours internationaux de beauté « Crevette ».

Volume minimum : 30 litres
Taille : 2.5cm
Origine : Chine du sud

Les plus
  • – Motif intéressant
  • – Reproduction accessible
  • – Maintenance et acclimatation facile
A savoir
  • – Se reproduit rapidement, prévoir plus grand en cas d’élevage
  • – Certaines sélections sont plus sensibles à la qualité de l’eau

La tigrée

  • Caridina mariae (tiger)
Caridina mariae J. Picard

Caridina mariae © J. Picard

Les motifs tigrés de cette crevette se rencontrent chez les spécimens sauvages, procurant de fait un camouflage efficace dans la végétation. Bien qu’accessibles aussi pour les débutants, ces crevettes sont plus sensibles à la qualité de l’eau. La succession de sélection a donné lieu à l’arrivée de nombreuses variantes avec des motifs noirs, bleus et rouges et même des crevettes aux yeux jaunes ou oranges lumineux!

Volume minimum : 30 litres
Taille : 2.5cm
Origine : Chine du sud

Les plus
  • – Motif tigré
  • – Cycle de reproduction entièrement en eau douce
  • – Plusieurs sélections disponibles
A savoir
  • – Eau neutre à légèrement acide
  • – Plus sensible à la qualité de l’eau

La crevette des indes

  • Caridina cf. babaulti verte
Caridina cf babaulti verte J. Picard

Caridina cf babaulti verte © J. Picard

La teinte de cette crevette la rend assez difficile à distinguer dans la végétation. De fait, c’est une variété discrète qui agrémente subtilement un aquarium aquascaping, donnant l’illusion de feuilles vivantes arpentant l’aquarium. Officiellement, cette espèce n’a pas été décrite scientifiquement et elle n’est pas formellement identifiée.

Sa reproduction est plus délicate, avec plus de difficultés à parfois trouver des individus mâles et femelles. Les larves sont un peu plus fragiles que chez les autres espèces présentées dans cette article mais la reproduction reste toutefois assez accessible.

Volume minimum : 30 litres
Taille : 2.5cm
Origine : Chine du sud

Les plus
  • – la variété verte se confond avec le feuillage
  • – Cycle de reproduction entièrement en eau douce
  • – Plusieurs sélections disponibles
A savoir
  • – Eau neutre à légèrement acide
  • – Plus sensible à la qualité de l’eau

 

 

Article réalisé par Benoit Chartrer & Jérôme Picard © Fishipedia
A lire également